AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les trouver ?
Voir le deal

Partagez
 

 Les Chroniques d'Alandum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karuki
Illusionniste Lv.12
Illusionniste Lv.12
Karuki


Masculin Inscrit le : 21/05/2009
Messages : 716

Les Chroniques d'Alandum Empty
MessageSujet: Les Chroniques d'Alandum   Les Chroniques d'Alandum Icon_minitimeDim 4 Mar 2012 - 18:40



Les Chroniques d'Alandum GbZ9O4KiG1

Brève présentation du projet:

Les Chroniques d'Alandum est un RPG amateur développé par Magicalichigo à l'aide du logiciel RPG Maker VX. Le moins que l'on puisse dire, c'est que depuis que ce projet a fait son apparition au sein des diverses communautés dédiées aux logiciels de Making, il a fait bien des émulas émules (jeu de mot pourri à la Devos spotted 8D). En effet, sa superbe présentation flash réalisée par Mistral (totalement inconnue au bataillon, mais il faut bien rendre à César ce qui est à César o/), la pléthore de fonctionnalités dont il est doté tels son système de combat extrêmement prenant et jouissif, son somptueux mapping ainsi que son univers riche et travaillé ont de quoi faire rêver.

Toutefois, ce qui fait un projet, ce ne sont pas les screens, ni même sa présentation, mais bien le jeu en lui même. « Rien au monde n'est plus trompeur que l’apparence. » a dit un jour Perrault. Jouons, alors, et voyons si Les Chroniques d'Alandum en valent la peine (oui, j'utilise toujours la même accroche et pour être franc, je ne m'en lasse pas 8D).



Synopsis:

Topic Of Ze Game a écrit:
L'histoire se passe aux côtés de Yulina, jeune Mulicienne de la grande Académie de Amignea. Alors que celle-ci reçoit enfin son certificat d'études lui conférant le droit de se servir du Mula, une matière présente partout sur la terre d'Alandum et permettant des phénomènes méta-physiques, elle se voit remettre l'étude d'une étrange prophétie. Alors que celle-ci est pleine d'entrain, voyant ces nouvelles recherches comme son premier vrai travail en tant que nouvelle diplômée, Yulina va mettre la main sur un étrange manuscrit, semblant contenir la solution de ses recherches. Mais impossible de l'ouvrir, l'ouvrage est scellé par un puissant sortilège que seul un Mulicien expérimenté peut briser. La jeune Yulina va donc décider de quitter l'académie afin de briser le sortilège, sans savoir qu'elle tient entre ses mains l'avenir d'Alandum.

Graphismes:

Je vais certainement en contrarier certains en disant cela mais, contrairement à la plupart des personnes ayant eu l'occasion de jouer au jeu, je suis loin d'avoir été subjugué par le mapping des Chroniques d'Alandum. Celui-ci n'est pas repoussant pour autant, au contraire, il est plutôt joli, mais sa qualité varie grandement selon les environnements. J'ai par exemple pris beaucoup plus de plaisir à parcourir les couloirs de l'Académie qu'à arpenter les rues d'Amignea, dont j'ai trouvé l'agencement relativement bordélique: on a l'impression que les arbres ont été placé là, plic-ploc (= par-ci par-là pour les Français qui me lisent 8D), de façon totalement aléatoire: je me suis d'ailleurs retrouvé coincé quelques fois. En fait, je pense que si ça avait été un peu plus touffu et moins hétéroclite, ça m'aurait moins gêné.

Par contre, les intérieurs sont très beaux ! Mais là encore, comme je l'ai dit précédemment, il y a clairement des inégalités entre les différentes maps du jeu: la forge, notamment, fait vraiment pâle figure face à la maison de l'héroïne ou encore à l'Académie en général qui sont, quant à elles, un régal pour les yeux. D'ailleurs, en parlant de l'Académie, j'avoue ne pas avoir compris pourquoi certaines maps, comme la cuisine ou le bureau de la secrétaire (qui, étrangement, est plus luxueux et vaste que celui de la directrice...) ont été décorées dans un style plutôt rustique qui contraste terriblement avec les autres salles futuristes de l'école de Magie. En passant, petit coup de coeur pour la serre, que j'ai trouvé fort originale.

Hormis ça, l'interface du jeu est assez agréable à l'oeil, quoique l'omniprésence du violet pourrait agacer certains. L'écran titre animé est tout simplement époustouflant. J'ai tenté de traduire le petit texte grec défilant en bas, en vain, malgré mes quatre années consécutives de grec. Il est question d'une légende et d'une entrée mais c'est tout ce que j'ai à peu près compris u_u.

Les Chroniques d'Alandum 7407768519063_screno
Les problèmes de praticabilité sont malheureusement légions...

Background / Scénario / Mise en scène:

L'univers des Chronques d'Alandum, que vous pouvez pleinement appréhender grâce à la présentation du jeu où il est admirablement décrit, regorge de légendes et de peuplades toutes aussi variées les unes que les autres. Néanmoins, si ce n'est par le biais de la superbe carte du monde à la Celianna, l'on ne nous dit pratiquement rien au sujet de la géographie d'Alandum. En outre, les différents peuples ont des noms beaucoup trop similaires à mon goût, à l'instar des classes Mulicien et Mulirique. Afin d'éviter toute confusion, il serait préférable de les modifier quelque peu.

Jusque là, rien de trop cliché. Vient ensuite la prophétie d'Alandum qui, elle, est d'une banalité sans nom. A la limite, ça, c'est pas trop grave: d'excellents jeux ont été réalisés alors qu'ils reposaient sur d'énormes clichés (=> Reloaded). Le problème avec cette prophétie, c'est qu'elle n'est pas assez mise en valeur et que même les PNJ ne semblent pas trop y croire. Par conséquent, je vois mal comment cette dernière pourrait intéresser un tant soit peu le joueur...

A ce poncif, l'on peut également rajouter le fait que la destinée du monde dépende des actes de l'héroïne (c'est du moins ce qui est révélé dans le scénario de la présentation) l'âge de cette dernière ainsi que la notion de Mula qui est en tout points pareil au Myste des FF (à peu de choses près). M'enfin, si le tout demeure cohérent et est bien mis en scène, ça peut donner quelque chose très bon. Ce dont je ne doute pas vu l'excellent niveau de Magi.

Même si au niveau de la mise en scène, il y a encore pas mal de boulot. Certes, le fait de débuter l'aventure directement dans les locaux de l'Académie a un côté assez immersif. Cependant, commencer le jeu de la sorte nous fait également débarquer dans un monde qui nous est totalement inconnu. Une petite introduction décrivant brièvement Alandum - et pourquoi pas quelque peu sa prophétie par la même occasion - n'aurait pas été de refus. Pour le reste, je n'ai rien à ajouter de particulier, si ce n'est que j'ai pris beaucoup de plaisir à déambuler dans l'enceinte de l'Académie.

Toutefois, une fois sorti de l'école de magie, l'on ne peut s'empêcher d'être frappé par le contraste entre l'environnement dans lequel l'on vient de pénétrer, plutôt bucolique, et celui que l'on vient de quitter, qui est quant à lui entièrement futuriste. On passe ensuite une bonne dizaine de minutes à chercher la maison de Yulina, ce qui n'est pas forcément un mauvais point puisque cela permet de se familiariser avec la petite ville d'Amignea.

Par contre, les deux séquences qui suivent sont extrêmement mal mises en scène, ce qui est fort dommage étant donné les nombreuses qualités dont le jeu est pourvu. La première, lors de laquelle un monstre sème la panique en ville, aurait pu être bien pensée si les dégâts occasionnés par le monstre avaient été un peu plus important et si au moins un des habitants d'Amignea s'était préoccupé de cet incident (car ils n'en ont visiblement rien à faire, hormis le gosse qui est impliqué). La seconde est du même acabit que la précédente, bien qu'elle soit censée être une des scènes les plus importantes du jeu. La façon dont on pénètre dans la remise est relativement originale, on ne s'y attend pas en tout cas, mais après que Yulina ait fait main basse sur le livre, deux questions subsistent:

1) Pourquoi est-elle téléportée chez elle ? Je présume que c'est par facilité que Magi' a opté pour ce choix, qui n'est pas à exclure pour autant s'il y a une explication cohérente à cela.

2) Pourquoi ne va t-elle pas directement avertir l'Académie de son pseudo-larcin ? Cela me semblerait plus logique que d'aller trouver un Mulirique qui se trouve on ne sait où.

Quant au reste de la démo', je n'ai rien à ajouter à son sujet si ce n'est que j'ai bien aimé la petite joute oratoire opposant Lyly-Anne et Yulina.

Voilà. Je crois que j'ai un peu près tout dit. En résumé, je pense que si les scènes bancales que j'ai citées étaient retravaillées et que la prophétie d'Alandum était un peu plus mise en avant, les Chroniques d'Alandum pourrait vraiment donner quelque chose de bien !

Les Chroniques d'Alandum 17763023949957_ilsuffit
Un joli petit village de pécheurs située bord de la mer.

Bande son:

Je n'ai aucun commentaire spécifique à émettre au sujet de la bande son. Elle est d'assez bonne facture, même si certaines zik' ont commencé à me saouler un peu à un moment donné o/.

Les Chroniques d'Alandum 17731046937978_onpeutpas8d
Okay, nous empêcher de pénétrer à tout-va chez les gens, c'est un peu plus logique, mais ça casse quand même un mythe du RPG...

Gameplay:

Là par contre, je crois que je n'ai rien à redire. Que ce soit au niveau du jouissif système de combat dont Les Chroniques d'Alandum est doté, de ses quêtes annexes diversifiées et marrantes, de sa map monde interactive fichtrement bien foutue, de son menu d'options entièrement configurable ainsi que de tout les autres systèmes que Magi' a également paramétré avec brio, tout est irréprochable ! Le seul hic, c'est qu'il y a peut-être justement trop de fonctionnalités. Personnellement, j'ai été littéralement englouti par ce raz-de-marée de systèmes et j'ai eu un peu de mal à m'y faire au début...

Les Chroniques d'Alandum 911351maison
Quand je vous disais que c'était un régal pour les yeux...

Conclusion:

Certes, le jeu n'est pas exempt de défauts. Certes, il y a encore du travail à effectuer au niveau de la mise en scène. Certes, le scénario du jeu repose sur quelques clichés. Mais malgré tous ces petits défauts, je ne m'avancerai pas trop en affirmant que Les Chroniques d'Alandum est un des jeux amateurs développés sur VX les plus aboutis du moment, que ce soit de par son riche univers ou la kyrielle de fonctionnalités qu'il propose. En outre, actuellement, il est rare de voir un jeu pratiquement dénué de fautes d'orthographe et de syntaxe. C'est pourquoi je vous recommande de découvrir le monde d'Alandum ainsi que la dynamique Yulina, et ce dans les plus brefs délais !

Bonne chance à Magi' pour la suite des opérations :cutenyan: !

Karuki
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Chroniques d'Alandum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Chroniques de Danzo.
» Les Chroniques de Liève
» Chroniques d'Elemsis
» Les Chroniques d'Alandum
» Les Chroniques d'Alandum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Maker VX :: Créations :: Vos Projets :: Tests :: Tests-
Créer un forum | ©phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit