AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -20%
PC Portable Gamer 15,6″ ASUS TUF Gaming A15
Voir le deal
599.99 €

Partagez
 

 Les Chroniques de Danzo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zetta
Va-nu-pieds Lv.4
Va-nu-pieds Lv.4
Zetta


Inscrit le : 02/12/2010
Messages : 50

Les Chroniques de Danzo. Empty
MessageSujet: Les Chroniques de Danzo.   Les Chroniques de Danzo. Icon_minitimeDim 5 Déc 2010 - 11:04

Bon voilà, je me lance moi aussi à créer une histoire. Je vous souhaite une bonne lecture amis makers !

.Chapitre premier ; Un nouveau roi.


Ce jour-là était un jour important pour les habitants de la région d’Aphilia. Après le décès du roi Astinor, c’était son fils, Gyron, qui allait prendre le règne. Il était jeune, beau, brave, mais les gens disent qu’il n’était pas encore prêt pour être roi. Tous jeunots rêvent d’être seigneur ou roi à l’avenir, et avoir en sa possession une armée toute complète de barbare prêt à exécuter tous les ordres donné par le souverain, et c’était de cela qu’avaient peur les habitants de cette région. En plus de cela, Gyron était toujours calme et avait toujours l’air d’être insouciant, même maintenant, après avoir perdu son père, hormis lui tous les gens ici présent pleuraient la mort de l’ancien roi. Même étant son père, le jeune nouveau souverain n’éprouvait guère de tristesse. Gyron s’avança vers la couronne de son père puis la mit sur sa tête avec délicatesse, ensuite, il prononça d’une voix haute afin de bien se faire entendre.

« - Chère habitants d’Aphilia, je vous promets de faire tous mon possible pour mener à bien mon rôle de roi, mon père mort, j’en suis bien triste, mais la vie continue. Cependant, j’ai quelque chose d’important à vous dire Enfin, j’ai tout d’abord un question à vous posr... Pourquoi avons-nous peur des démons ? »

Un léger « Hein ? » se fit entendre de la part des habitants.

« - Oui, enfin, ce que je veux dire c’est, euh... Pourquoi est-ce qu’on pense que les démons sont des êtres maléfiques ? Parce qu’ils ne nous ressemblent pas ? Chaque fois qu’on en croise quelques uns, on brondie notre arme afin de les attaquer, et ce sans aucune raison valable. Ce n’est pas le physique qui compte, donnons leurs une chance ! Pourquoi ne pas vivre en harmonie avec les démons comme s’ils étaient des notre, et sans nous entretuer ?»

Cette fois-ci, c’était un « Oh ! » qui surgie de la part de la foule, non, pas un simple « Oh », mais un gros, comme si ce que disait Gyron était absurde. L’un des soldats qui étaient proches du roi se retourna vers le souverain puis prononça d’un ton exclamé.

« Mais monsieur ! Que dites-vous, c’est une blague pas vraie ? »

« Eh bien non, chère soldat, je n’ai jamais été aussi sérieux dans toute ma vie. Et si quelqu’un a une objection ou tente d’intervenir, il aura l’honneur de se faire trancher la tête par ma belle rapière. » Répondit Gyron à son interlocuteur tout en brondissant sa rapière argentée afin de bien se faire comprendre.

« J’en ai vraiment assez des humains et de leurs comportement, c’est à cause d’eux que des milliers et des milliards de litres de sangs ont coulé, pourquoi ne pas donner une chance à ces misérables et pauvres créatures innocentes. » rajouta-t-il d’un ton sérieux.

« Et maintenant, si vous voulez bien m’excuser, je voudrais faire un petit somme, veuillez me montrer où se trouve la chambre de l’ancien souverain, j’aurais envie de m’y reposer. »
« Oui monsieur. » répondirent les soldats qui l’entouraient.

Gyron avait vraiment l’intention de tout changer dans ce monde, certes, il avait bien raison, peut-être que les guerres cesseront, et le sang s’arrêtera de couler, mais les habitants le prenaient pour un jeune fou, ils n’avaient pas compris que c’était à cause d’eux que leurs proches s’étaient fait tués par des démons, que c’était à cause d’eux que les villages se faisaient raser par lesdits être diaboliques... Mais à quoi bon, ils continuaient de penser que le nouveau roi avait les idées mal placés à cause de sa jeunesse. On dirait que le roi Astinor leur manquait plus qu’avant, ils le voulaient à la place de son fils, qui, contrairement à ce qu’ils pensent, était celui qui allait changer le monde et empêcher la tuerie.

Revenir en haut Aller en bas
Lafant
Habitant Lv.6
Habitant Lv.6
Lafant


Masculin Age : 30
Inscrit le : 16/09/2010
Messages : 134

Les Chroniques de Danzo. Empty
MessageSujet: Re: Les Chroniques de Danzo.   Les Chroniques de Danzo. Icon_minitimeDim 5 Déc 2010 - 12:52

Trop rapide et familier.

Un roi, par définition, doit s'entourer de protocoles aussi divers qu'inutiles. Le tiens est certes un pur rebelle, mais la façon dont il s'adresse au peuple, et la façon dont les gens s'adressent à lui... on dirait plus un maire qu'un roi.

Je passe sur les fautes de concordance des temps, d'ortho, etc. vu qu'elles sont pas bien grave, mais tu devrais réécrire tout ça en y mettant plus de... truc, là. >< Faudrait que le roi ait l'air d'un roi ! même s'il est rebelle, il a été e-élevé comme un prince, pas comme un paysan ou un p'tit bourge !
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Chroniques de Danzo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Chroniques de Liève
» Chroniques d'Elemsis
» Les chroniques de Xénoria
» Les Chroniques d'Alandum
» Les Chroniques d'Eyre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Maker VX :: Créations :: Récits et histoires-
Créer un forum | ©phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit