AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 L'éveil du Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'éveil du Vent   Jeu 30 Juin 2011 - 19:14

L'éveil du Vent (Icareon Defhaïz)



Catégorie: RPG, non ?

Univers
L'histoire se passe sur Tareonos, un petit monde comprenant quelques continents entourés par un océan immense, en 4105.
Tout débute à Fystra, petit village sur le continent Zudtenna, situé au bord de la Mer d'Innyun. Eloigné de tout, ce village connaît une vie relativement paisible, loin des problèmes qui secouent le monde.



Et voici la carte complète du monde de Tareonos :
Spoiler:
 

Evénements antérieurs :
Un petit chapitre d'histoire pour résumer une petite partie de ce qu'il s'est passé.

Edit : Le spoiler est enlevé, son contenu est sur le post suivant.
Donc, pour lire le chapitre concernant les événements antérieurs, direction bas de page !!

Synopsis



Ted Clary était tranquillement assis à son bureau, dans son salon qui faisait aussi office de mairie. C'était le début de l'après-midi, et à ce moment, le maire de Fystra se devait d'être disponible pour ses concitoyens. Généralement, à une heure pareille, une ou deux personnes seraient déjà venues le voir, ne serait-ce que pour prendre un thé avec lui et discuter tranquillement des gens du village ou des événements alentours dont ils avaient eu vent. Mais là, rien. Le calme plat. Juste Erwant, son fils adoptif, assis de l'autre côté du bureau, lisant un énorme livre d'un air passionné.

Cela faisait deux jours que Carrie, Boros et Selonia étaient partis sous la menace d'un Aïsla, et le village semblait bien vide sans eux. Ted ne savait que faire de sa journée... Il se leva alors, et partit dans la cuisine se faire un thé.

Une fois l'eau chaude, il revint vers le salon, mais, juste au moment où il passait de la cuisine à sa salle de travail, la porte d'entrée s'ouvrit violemment, et un être encapuchonné entra dans la maison lentement. Ted ne pouvait voir son visage à cause de sa capuche, mais Erwant, assis sur sa chaise le pouvait probablement, pensa-t-il, d'autant plus que ses yeux étaient écarquillés en direction de l'être.

Ce dernier ôta alors son manteau. Stupéfait, le maire lâcha sa tasse de thé, qui alla s'éclater au sol dans un bruit puissant, brisant le silence de mort qui s'était installé. Mais Ted n'y prêta même pas attention. Il était entièrement figé face à l'être qui venait d'entrer, et qui se révélait ainsi être de grande corpulence, assez massif, mais au tein grisâtre tel la pierre nue. De toute évidence, c'était un Vikkagli, pensa Ted. Mais quelque chose le dérangeait dans son jugement. En effet, l'inconnu était aussi paré de deux ailes translucides dans le dos, aux reflets vert pâles rappelant les couleurs de certaines libellules. Or, les ailes étaient un caractère propre aux Aïslas, et non aux Vikkaglis.

Ted observa ainsi le curieux inconnu jusqu'au moment où celui-ci brisa le silence, faisant ainsi montre d'une voix grave mais douce, qui apaisait le corps et l'esprit :

-Ah quel dommage, je vois que vous aviez fait du thé ! Le voilà tout gâché ! Permettez moi de nettoyer cela, au moins.

L'inconnu fit un petit geste de la main, et un souffle de vent emporta tous les débris de la tasse directement sur la table. Ted était sidéré. En effet, bien que l'usage des éléments soit chose assez courante dans ce monde, il était rare de rencontrer quelqu'un capable de les maîriser suffisament finement pour faire autre chose que détruire. De toute évidence, il n'avait pas affaire à n'importe qui.

-Qui êtes vous ? demanda le maire d'une voix tremblante. Et comment êtes vous entré dans le village ?

-Oh, commençons par nous asseoir, nous serons plus à l'aise pour causer.

L'inconnu prit une chaise et s'assit, mais Ted ne l'imita pas.

-Vous ne vous asseyez pas ? C'est un tort, notre conversation risque de durer un peu, monsieur Ted Clary. Prenez donc une chaise, faites comme chez vous.

Le maire ne répondit pas à cette phrase, mais il s'assit enfin sur une chaise face à l'inconnu, avant de répéter les mêmes questions, mais avec un peu plus d'assurance :

-Qui êtes-vous ? Et comment êtes vous entré au village ?

L'inconnu le regarda droit dans les yeux, avant de rire lorsque Ted détourna son regard, fuyant celui, très profond, de son interlocuteur.

-Il est assez simple de rentrer dans votre village, monsieur le maire. Votre garde n'est pas d'un courage exemplaire, vous savez. Et je suis capable de terrifier les gens juste par le regard, comme vous venez de le constater.

-Ne parlez pas ainsi de Reym, coupa Erwant, qui n'avait pas encore bougé un sourcil auparavant. C'est un grand homme, courageux et fort.

L'inconnu rit un bon moment.

-Tout dépend du danger, je pense. Là, je crois lui avoir infligé la peur de sa vie, mais peut-être que face à des guerriers "normaux", il est d'un courage exemplaire. Enfin, toujours est-il qu'il n'a pas fait long feu face à moi.

-Mais qui êtes-vous ? répéta Ted pour la troisième fois, insistant un peu plus.

-C'est vrai, je ne me suis pas présenté, excusez mon manque de savoir-vivre, messieurs ! On me prénomme Azghëar, et beaucoup de gens m'ont trouvé des petits surnoms amusants. On m'appelle l'Aïsla-Vikkagli en général, le Valet de la Mort à certains endroits, le Tueur de Rois à d'autres, où encore la Faux Sanglante. Amusant, n'est-ce pas ?

Devant l'absence de réponse des deux autres, scotchés sur leurs chaises, Azhghëar continua.

-Ah, vous ne trouvez pas cela drôle. Tant pis. Enfin, je suis l'un des nombreux alliés de Gonrogh, celui que les hommes appellent le Seigneur Sombre. Mais j'ai l'immense honneur d'être complètement indépendant, semant mort et destruction là où je le désire. Quelle chance !

-Et donc, vous êtes venus raser ce village ? demanda Ted, tremblant.

-Pas du tout. Voyez-vous, les gens "normaux" -sauf le respect que je vous dois- ne m'intéressent pas plus que ça. Je cherche les puissants de ce monde, pour les faire passer de vie à trépas par mes soins. Rois, ministres, consuls, mais aussi mages et guerriers hors pair, tout y passe. Mais voyez-vous, j'ai quelques préférences, chassant en priorité certaines personnes. Et, ne cherchez pas à savoir comment, mais j'ai eu vent de la présence ici d'un certain Elin. Pourriez-vous m'indiquer où se trouve cet homme, et qu'a-t-il fait ici ? Je veux tous les détails ! Et si j'estime que vous me mentez où que vous omettez trop de choses, le Valet de la Mort se fera un plaisir de vous raccourcir de quelques centimètres, ainsi que tout les habitants du village.

Azghëar eut alors un rictus cruel.

-Vous croyez vous capable de vaincre le village entier ? demanda Erwant, incrédule.

L'Aïsla-Vikkagli regarda alors par la fenêtre, et un énorme craquement sourd se fit entendre. Ted se dirigea alors vers la vitre et il vit alors que le gros chêne centenaire tranquillement posté derrière la fenêtre venait d'être tranché net, et son cadavre traînait maintenant sur le sol. Le maire se retourna alors vers Azhgëar, qui sourit férocement, avant d'ajouter :

-Et sans faire le moindre geste, s'il vous plaît !

-Bien, je crois que vous êtes suffisamment fou et dangereux pour mettre réellement notre village en péril. Je vous raconterai donc tout ce que je sais.

Azghëar arborait maintenant un sourire triomphal.

-Commencez, j'écoute...

-Alors, il y a maintenant trois jours, alors que le soleil s'était levé depuis une poignée d'heures, et que je commençais tranquillement mon service du jour, assis à mon bureau, quelqu'un frappa frénétiquement à la porte. Alors que je me levais calmement afin d'aller accueillir l'excité qui abîmait ainsi le beau bois de chêne dont était constitué ma porte, cette dernière s'ouvrit brutalement. Reym, le garde du village que vous avez terrorisé, se dressait dans l'ouverture, l'air impatient et ravi, comme un enfant venant d'obtenir le cadeau rêvé...

Azghëar observait toujours Ted d'un regard avide, buvant ses paroles et même le dévorant de ses yeux noirs étincelants.

-Reym, qui était donc bien excité, me dit alors qu'un Aïsla était à l'entrée du village et qu'il demandait à me voir. Bien qu'étant moi aussi étonné de la visite d'un tel être dans notre petit village, je n'étais point aussi excité que notre garde. En effet, étant maire de Fystra depuis maintenant une bonne trentaine d'années, j'avais déjà eu quelquefois affaire à quelques Aïsla, dont ce certain Elin, qui semblait être fort intéressé par notre village. Si je me souviens bien, il était déjà passé cinq fois ici avant cette dernière visite. Auparavant, il m'avait toujours semblé être quelqu'un de sympathique et qui avait à coeur l'avenir du village, bien qu'il soit aussi, si j'en croit sa réputation, un Aïsla fort occupé par les affaires mondiales. Enfin, il s'avéra que c'était de nouveau lui qui était venu à Fystra. Je partis donc à l'entrée du village pour l'accueillir. Il me salua comme à son habitude, de manière extrêmement courtoise et polie, comme s'il s'adressait à un grand homme que je ne suis pas. Cependant, j'étais assez clairvoyant pour voir que quelque chose avait changé chez lui. Il n'était plus aussi avenant que d'habitude, et son visage semblait légèrement usé par les tourments qui l'assaillait.

Ted se tut alors un instant pour reprendre son souffle, avant de continuer. Erwant, lui, avait constaté que, tout le temps de la conversation, Azghëar n'avait pas encore cligné des yeux une seule fois, ce qui lui faisait encore plus peur.

-Enfin, continua Ted, nous sommes allés chez moi, et, après quelques banalités d'usage, il est allé droit au but : il avait besoin de rencontrer les jeunes du village âgés de 15 ans, afin de les conduire jusqu'à Istin-An, la cité des Aïsla. Devant mon regard écarquillé, il me donna quelques explications. Gonrogh, le Seigneur du Nord, qui contrôle environ la moitié du monde, placé sous sa tutelle totalitaire, avait confié à ses sbires d'étranges missions, consistant à l'enlèvement, dans tous les villages du monde, des jeunes qui pourraient s'avérer avoir environ quinze ans. Ainsi, des troupes de Vikkaglis passaient dans les villes pour kidnapper tous les jeunes d'un âge approximativement proche de 15 ans, pour tous les soumettre à une Pierre du Temps, pierre ensorcelée par un certain Rani Dolakig, et qui permet à son porteur de connaître exactement l'âge des personnes alentours.
Bon, mais devant mon regard incrédule, il se fit plus dur et me dit que la survie, non pas de ces jeunes, mais aussi du monde entier, en dépendait, sans me donner plus d'explications. Enfin, il me conduisit à la mer, et sortit de sa poche une petite branche de pin qui luisait d'un aspect bleuté.

-Une branche sentinelle ! s'exclama Azghëar. Et qu'avez-vous vu ? Il l'a, selon toutes vraisemblance, jetée à l'eau, non ?

-En effet, et l'eau s'est agitée, jusqu'à représenter devant moi une scène où l'on voyait des jeunes se faire enlever avec violence par des Vikkaglis. J'ai donc accepté de l'aider, tout en lui annonçant qu'il ne serait pas forcément facile de persuader les jeunes de partir avec lui, ce à quoi il me répondit qu'il avait certaines méthodes un peu... spéciales pour "persuader" les gens de se joindre à lui.
Je suis donc parti chercher un des deux jeunes de quinze ans du village, Boros, tout en lui demandant d'aller chercher son amie Carrie qui vivait un peu plus loin dans la forêt et de l'amener à la mairie pour une affaire de première importance. Je rentrais alors retrouver mon hôte, qui, entre temps, avait rencontré ma fille adoptive Selonia, et l'avait "persuadée" de partir avec lui pour Istin-An. Cela m'énerva tout autant que me fit plaisir, car je me dis que Selonia, du haut de ses 31 ans, pourrait bien s'occuper des deux jeunes Carrie et Boros.
En attendant l'arrivée de ces deux derniers, je continuai à m'entretenir avec Elin pour tenter d'en apprendre le plus possible sur ses intentions, mais je n'étais pas assez exercé pour m'opposer à lui sur le terrain de la parole, alors je n'ai presque rien appris de plus jusqu'au moment où sont arrivés Carrie et Boros.

-Et ensuite ? Que s'est-il passé ?

-Elin s'est présenté, puis il leur a directement dit qu'ils devaient partir avec lui pour Istin-An. Bien entendu, ils ont refusé, mais Elin leur a fait une démonstration de puissance, et a ensuite soutenu qu'il ne s'arrêterai devant rien pour les faire partir, même détruire le village et tous nous tuer pour les forcer à s'en aller. Il semblait prêt à le faire, et comme les deux jeunes venaient de voir de quoi il était capable, ils ont décidé bien malgré eux de partir. Ainsi, le lendemain midi, Carrie, Boros, Selonia et Elin sont partis pour Gibli, si je me souviens bien.

-Bien, bien ! dit Azhgëar d'un air satisfait. Sur ce, merci beaucoup ! Je vous souhaite bonne chance pour la suite des événements.

Il se tourna alors vers Erwant et ajouta, en l'observant soigneusement :

-Vous êtes très intéressant, vous, vous savez ? Je m'étonne qu'Elin ne l'ait pas remarqué avant moi. Enfin, si je ne me trompe pas, nous nous reverrons surement avant la fin, jeune homme !

-Avant la fin ? La fin de quoi ? demanda Erwant incrédule.

Azghëar rit un petit moment.

-Vous le saurez si vous suivez le chemin que le destin a tracé pour vous, mon ami ! Et vous, monsieur le maire, je ne sais pas encore si j'aurais l'occasion de vous revoir, mais ce sera avec grand plaisir.

Il esquissa alors un geste de la main, et un grand coup de vent ouvrit la porte et souffla dans toute la maison, renversant des objets au sol, jusqu'à faire tomber Ted et Erwant de leur chaise. Mais quand ils se relevèrent dans un calme plat, tous les objets étaient retournés à leur place et Azghëar avait disparu, comme s'il s'était évaporé.




Territoires de Zudtenna et alentours

Village de Fystra : Petit village oublié, dirigé par un maire, Ted Clary, et son conseil. Peuplé en majorité d'hommes, mais tout de même un lieu de mixité où ceux qui sont pourchassés dans le monde pour raison politiques aiment se réfugier.

Ville libre de Gibli : Anciennement petite république dirigée par l'Assemblée portuaire, cette ville côtière est depuis peu sous le contrôle de Forstof, un serviteur de Gonrogh. Ville à grande majorité peuplée d'hommes.

Rozir : Village perdu dans la forêt, trop petit pour connaître toute forme de gouvernement. En cas de problème, le Roi de Jaltabùn a le droit de rétablir l'ordre. Village d'hommes.

République de Vilabdol : Comprenant les deux villes de Vilabdol et Hafendol, cette république à majorité humaine est la plaque tournante du commerce de Zudtenna et même de tout l'Est de Tareonos. Dirigée par un consul, élu par le peuple, et par une chambre des lois et un conseil de justice. Ces deux villes sont florissantes, accueillants de nombreux voyageurs chaque année. Le consul actuel se nomme Hodrama Baliya.

Atar-Kalimon : Ancien bastion des Elfes, aujourd'hui pris par Gonrogh, qui y a installé ses sbires. Actuellement dirigée par Karl Takendrod, un homme cruel et puissant. Autocratie sous la tutelle de Gonrogh.

Royaume de Jaltabùn : Monarchie elfique constitutionnelle, où le Roi dispose du pouvoir militaire et de la diplomatie extérieure, un Conseil des Elfes régissant le reste, comme dans tous les royaumes elfes, aux systèmes politiques unifiés. Le Roi de Jaltabùn est Cefàn.

Royaume de Nallidalon : Monarchie absolue humaine, dirigé d'une main de fer par la Reine Estarin, régisseuse d'un des derniers relicats du grand Royaume d'Erdalab, en la ville impériale de Nallidalon. Les villes d'Aquenon et Sharazon sont aussi parties intégrantes du royaume. Cependant, on peut considérer que ce royaume est bicéphale, dirigé d'autre part par Dyrod Goldarian, grand Intendant de la ville de Nallidalon, et qui, bien que n'exerçant son pouvoir que sur la ville-même, dispose du soutien du peuple, comme ce fut le cas pour tous ses ancêtres. Dans le temps, les Rois de Nallidalon ont tenté 10 fois de renverser les Goldarian, et toutes ces tentatives furent des échecs cuisants.

Protectorat de Màn-Atilan Sud : Sud de la ville de Màn-Atilan, actuellement occupé par des serviteurs de Gonrogh, qui tentent toujours de conquérir le nord.

Terres Rebelles de Màn-Atilan Nord : Nord de la ville de Màn-Atilan, dirigé par Barh, ancien Roi et maintenant chef des rebelles. Au début du conflit, toute la ville était située dans la partie appelée maintenant Màn-Atilan Sud, mais les rebelles ont reconstruit une petite ville quelques kilomètres au nord, après avoir été chassés de la ville.

Kur-Kalimonèx : Encore un bastion elfe pris par Gonrogh, actuellement dirigé par Sugakkh, un hybride troll-homme, l'un des rares ayant du sang troll à manier la magie, et l'un des rares ayant du sang hommes à pouvoir casser des briques avec sa tête...

Istin-An : Une des deux seules villes Aïsla du monde (l'autre étant Celebdar, loin au nord), et la seule intervenant activement dans le jeu politique mondial. Monarchie élective (c'est-à-dire qu'un roi est élu, et règne jusqu'à sa mort où démission). Actuellement, le Roi est Galdifom, qui règne tout de même depuis 4047 ans. Il est entouré d'un gouvernement élu chaque décennie. Actuellement, le grand Chancelier est Alister, numéro 1 du gouvernement (réélu depuis 4020 ans), et la numéro 2 Lënisia, Amirale-Chef.

Personnages

Personnages jouables :

Carrie
Age : 18 ans
Espèce : Elfe
Classe : Elémentaliste
Carrie est une jeune fille débonnaire, sympathique avec tout le monde, et aussi assez courageuse. Cependant, elle a tendance à se laisser dominer par ses émotions, et le voyage mettra ses nerfs à rude épreuve. Son côté sombre ressortira bien souvent au fil des événements. Ainsi, on peut dire qu'elle est une personne aimante, sympathique et généreuse, mais aussi très têtue, emportée et parfois incontrôlable.

Boros
Age : 18 ans
Espèce : Homme
Classe : Bûcheron
Boros n'a pas eu le choix, ses parents l'ont obligé à devenir bûcheron pour subvenir aux besoins de la famille. Il est assez calme et timide, parlant peu, mais n'écoutant pas beaucoup plus. Il n'a confiance qu'en lui, et est ainsi souvent solitaire. Pourtant, il a un coeur d'or et un courage sans égal. Il gagnerait sûrement à se mettre plus en avant.

Erwant
Age : 16 ans
Espèce : Elfe
Classe : Soigneur
Fasciné pour l'art du soin, il est apprenti chez le médecin de Fystra. Il a été adopté par Ted Clary, le maire de Fystra, à qui il avait été confié par ses parents, qui ne sont jamais revenus. Curieux, mais calme et posé, il ne perd son sang-froid que lorsque le danger s’affiche face à lui. Il fait confiance aux personnes du groupe, mais fait toujours très attention à ce qu’ils disent et essaye d’en savoir le plus possible sur eux. Sinon, il ne fait confiance à presque personne, et reste très critique. Courageux mais pas fou, il ne prend que peu de risques.

Selonia
Age : 31 ans
Espèce : Elfe
Classe : Physicienne
L'enseignante et scientifique du village, où elle fait de la météorologie. Elle est le feu sous la glace. Très effacée lorsque quelqu’un la surpasse, elle change du tout au tout lorsqu’elle a des responsabilités. Elle réfléchit toujours avant d’agir, mais garde le plus souvent ses idées pour elle. Assez gentille et aimante envers ses amis. Elle vérifie très bien le proverbe : qui aime bien, châtie bien.

Elin
Age : 4429 ans
Espèce : Aïsla
Classe : Guerrier-Elémentaliste
Au départ, il n’a confiance en personne, mais cela changera au cours du voyage. Avec ses ennemis, il est impitoyable et n’hésite jamais à les tuer. Penchant assez développé pour la parlotte, mais ne dit jamais rien sans réfléchir. Intelligent en temps normal, il sait aussi prendre des risques et être impétueux. Courageux, et a tellement confiance en lui qu’il prend toujours beaucoup de risques.

Gameplay

Assez commun. En combat, Elin refusera de se battre excepté contre quelques adversaires spéciaux (et ouais, pas de boss plus bidons au début qu’à la fin. On tombe toujours sur des puta*** de monstres, mais Elin, qui est tout de même relativement surpuissant, aidera bien à les vaincre), et la perte des membres de l’équipe excepté Elin correspond à la défaite. Pour ce qui est des sorts, Carrie commencera à apprendre les sorts principaux dans les huits grands types de magie, puis elle pourra apprendre des magies spécialisées, utilisant plusieurs des types élémentaires : il faudra trouver les persos qui enseignent ces magies. Elle pourra en choisir quatre, auquel on ajoutera la Magie Viciée (Ténèbres/Vent), apprise d'office.
Elin maîtrise déjà certaines de ces magies. Observez ses sorts pour en savoir plus. Il faut savoir qu'Elin est bloqué. Vous ne pouvez pas le toucher d'ici à la fin du jeu.
Erwant maîtrise la magie du Soin. Vous pouvez l'orienter ensuite vers la magie blanche (soin normal) ou noire (soin plus attaque contre tribut de sang)
Selonia est gérable comme Carrie, sauf que moins de possibilités sont disponibles. Elle apprendra d'office la magie du Tonnerre (Foudre/Vent).
Boros offre deux choix : l'orientation guerrier pur, où guerrier-élémentaliste. Il pourra alors apprendre des sorts de feu et de terre.
Valaria offre elle un choix en fonction de l'équipement : armée d'une épée ou d'un marteau de guerre, elle proposera des sorts différents.
Ceyni, pour finir, est orienté vers la Glace d'office. Cependant, vous pourrez choisir entre lui apprendre la magie de Vent, de Lumière où de Terre en complément.

Hors combat, il y aura quelques quêtes annexes qui parsèmeront le jeu.

Aperçu











Informations sur le projet

Développeur : Raymo

Crédits :

Blockade
Celianna
Woratana
Moghunter
Berka
Enu
Raitosan
Un grand merci à Zodiak pour son écran-titre !!
Aussi un grand merci à Ice Monkey pour son userbar !!

Musiques : Tales of Symphonia

Remerciements à Ersaishania et Nicoduches pour leurs avis sur le scénario (il y a deux-trois mois), et à Artyflash pour son avis éclairé sur tout !

Remerciement spécial pour BARVACHE dont la présentation m'a aidé pour mettre au point la mienne !!

En cours :
Mapping des différents lieux
Recherche de Battlebacks
Création d'un script emêchant un perso d'attaquer


Voilà, c'est tout pour l'instant. Donnez vos avis, qu'ils soient critiques ou non !!

P.S : Le projet vous plaît ? mettez ceci dans votre signature :
Spoiler:
 
Encore merci à Ice Monkey de l'avoir réalisée !!


Dernière édition par Raymo le Ven 26 Aoû 2011 - 15:37, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 2 Juil 2011 - 9:00

Excusez-moi pour le double-post, mais je mets ici le chapitre concernant les événements antérieurs, parce qu'il est trop long pour aller au-dessus, et en spoiler, c'est extrêmement peu attractif. Voilà !



C’était un jour triste et froid de novembre. Le soleil était caché derrière un épais voile de nuages, et un vent puissant faisait voleter en tout sens les feuilles séchées des arbres de la forêt voisine, dans un tourbillon de couleurs d’automne, nuances de rouge, d’orange et de jaune. Dans moins d’une semaine, pensa Arrissia, le ciel de la forêt ne serait plus qu’un paysage de cauchemar, alliance de cimes décharnées et de nuages gris et menaçants, traversés par les cris des corbeaux comme autant de flèches noires annonçant l’arrivée prochaine de la mort.

Arrissia ne connaissait que trop bien ces paysages mornes d’automne, qui auraient éveillés chez n’importe qui d’autre un sentiment de nostalgie et de tristesse, exacerbé par les dernières plantes encore vertes, qui pourtant ne dégageaient plus le moindre parfum de chaleur et de sécheresse, mais juste celui de l’humus mouillé et du vent frais. Mais Arrissia n’en avait cure. Elle vivait dans un automne permanent, et ce depuis sa naissance. Proclamée Princesse des Elfes par le Grand Conseil, elle vivait depuis hors de toute marque d’affection et d’amitié. Seuls le respect et la crainte s’imposaient sur son passage, face à un peuple Elfe qui la vénérait comme une déesse des temps anciens. Dans la ville de Llestrèn, qu’elle n’avait jamais quittée, elle vivait presque seule, comme si toute marque de vie s’évanouissait devant elle, pour ne réapparaître qu’hors de sa vue.

Alors Arrissia ne voyait pas grande différence entre ce jour et tous les autres. Pourtant, c’était le jour du Conseil Public, et tous les Elfes adultes étaient réunis dans la chambre de la ville, afin de discuter des mesures à suivre pour l’année suivante, donnant au reste de la ville un aspect de cité fantôme, où seul le maigre hurlement du vent parmi les maisons brisait un silence de mort.

«L’année suivante», pensa Arrissia avec un rire jaune. Les elfes vivaient éternellement, et par conséquent, ils ne s’agitaient que bien trop lentement pour qu’une année solaire représente réellement quelque chose pour eux. La jeune fille se doutait bien que rien de nouveau ne sortirait de ce conseil extraordinaire. Mais les Elfes en avaient besoin, et Arrissia ne le savait que trop bien. Car à l’extérieur de Llestrèn, le péril grandissait lentement mais sûrement, et la peur avait fini par envahir même l’esprit des habitants de la ville, pourtant réputée comme la plus sûre au monde. Et le corollaire de la peur, la précipitation, n’avait aussi pas tardé à envahir la cité, qui s’activait maintenant comme une ruche en plein mois d’août.

Cela faisait maintenant deux mois que cette situation s’était installée à Llestrèn, et Arrissia ne savait encore rien de ce péril dont tout le monde parlait pourtant si souvent. Apparemment, ceux qui le connaissait précisément s’abstenait d’en discuter en dehors des grandes lignes, et ceux qui ne savaient rien-majoritaires dans le ville- en parlaient à tout bout de champ, émettant les hypothèses les plus farfelues sur la nature du danger.

Certains gardaient encore leur sang-froid, généralement les plus puissants ou les plus sages de la ville. Olcàn, l’un des rares elfes qui osait s’addresser à la jeune fille d’un ton naturel, mais aussi l’un des plus grands guerriers de la ville -si ce n’était le plus grand-, lui semblait encore calme et mesuré, comme il l’avait toujours été en toutes circonstances. D’après ce qu’on lui avait raconté, Olcàn était même l’un des rares à avoir déjà affronté le péril sans nom sans périr.

Mais après tout, Arrissia se disait qu’elle avait autant le droit de savoir que les autres privilégiés de la ville. N’était-elle pas une princesse devant qui tout le monde courbait l’échine ? Son pouvoir avait-il quelque chose à envier à celui d’Olcàn ?

Son regard, qui farfouillait alors sans but précis parmi les feuilles mortes, devint alors plus acéré alors qu’elle levait la tête, et l’arrogance dont elle faisait parfois montre envahit son visage. Elle avait un regard d’aigle incroyablement perçant pour une fille de son âge, un de ces regards qui lui permettait de pénétrer l’esprit des gens et d’y fouiller sans problème, tout en tailladant l’âme de sa cible de multiples blessures, tels autant de coups de couteau infligés à la pauvre victime. Son nez était aquilin, et sa chevelure brune lui tombait jusqu’en bas du dos. Par bien des côtés, elle ressemblait à un rapace, majestueux et hautain, mais son iris était souvent humide, comme si elle était constamment sur le point de pleurer, bien que cela ne lui fut pas arrivé depuis bien des années.

Le regard fixe et le torse bombé, elle commença alors à marcher dans les ruelles vides de Llestrèn, toute entière tendue vers son but : découvrir ce qu’était le péril sans nom. Elle s’engouffra dans une rue, puis dans une autre, avec une rapidité déconcertante. Elle savait déjà parfaitement où elle trouverait la réponse à ses questions.

Après cinq minutes de marche environ, elle arriva devant une sorte de gigantesque palais, devant lequel trônait une majestueuse allée. Elle s’y engagea, puis pénétra dans les bâtiments déserts, traversant des couloirs donnant directement sur l’extérieur via de longues arches ouvertes, comme c’était le cas dans la plupart des palais elfes. Puis, arrivée au bout d’un couloir, elle s’arrêta net, et ouvrit délicatement la porte qui se dessinait sur le mur du fond.

Elle entra alors dans une pièce de taille raisonnable, dans laquelle on pouvait voir, au fond, un vieux bureau et une chaise, et à droite, une table basse sur laquelle était posé un service à thé, et autour de laquelle se trouvait six fauteuils rouges. Etrangement, une fumée s’échappait encore de la théière, mais Arrissia n’y prêta pas plus attention que ça. Elle se dirigea vers le bureau, ouvrit un de ses tiroirs dans un grincement sourd, en tira un vieux tas de parchemins remplis d’écritures diverses. Contente d’avoir directement trouvé ce qu’elle cherchait, elle poussa un cri de victoire et s’assit sur la chaise.

-Vous êtes en retard, princesse! dit une voix derrière elle. Je m’attendais franchement à vous voir plus tôt. J’avouerais même être déçu. Déjà, vous êtes plus prévisible que je ne le pensais, vu que vous êtes quand même venue, et moins téméraire que je ne le croyais, étant donné que cela fait maintenant deux heures que le conseil a commencé.

Surprise, Arrissia se retourna, et vit que le fauteuil qui était auparavant dos à l’entrée était maintenat de face, et occupé par un Elfe à l’air narquois.

-Mais dans ce cas, je ne pouvais que vous décevoir, vu que si je n’étais pas venue, vous ne m’auriez pas trouvé assez téméraire, et dans le cas contraire, trop prévisible. D’ailleurs, pourquoi n’êtes-vous pas au conseil, Seigneur Olcàn ?

-Là, vous me flattez, princesse. Il n’y a bien que vous pour me nommer de la sorte. Pour ce qui est de votre question, n’étant pas citoyen de Llestrèn, je n’ai point le droit d’assister au conseil. Le Seigneur Fabos aurait préféré que je participe, et il aurait facilement pu m’obtenir ce droit, mais je lui ai répondu que j’avais une autre chose plus importante à faire.

-Vous voulez dire boire tranquillement un thé dans un fauteuil du bureau de votre mère adoptive ?

-Pas exactement. Etant donné qu’elle est actuellement l’aînée des Elfes, et que tout le monde sait qu’elle rédige activement les chroniques du monde entier, je m’attendais à ce qu’un jour, une fillette aussi curieuse que vous vienne y fourrer son nez princier. Et vu que vous êtes intelligente, c’est bien ce jour de conseil que vous avez choisi. Mais malheureusement, si vous êtes impénétrable aux yeux du peuple et même de la majorité des puissants de la ville, vous ne l’êtes que bien peu aux yeux de quelqu’un d’aussi expérimenté que moi.

Olcàn s’inclina alors, comme s’il voulait se remercier lui-même de s’être complimenté.

-Enfin, reprit l’elfe, ce que j’avais donc de plus important à faire, c’était de me placer dans le bureau de Valinë, et de vous attendre, sauf votre respect.

-Et donc, qu’allez-vous faire maintenant ? M’empêchez de lire ces chroniques ? Vous savez bien que la seule façon de m’arrêter serait de me blesser, et il serait très mal vu qu’un étranger violente la princesse de Llestrèn, aussi appellée le «Soleil de Tareonos», excusez du peu.

-Pas le moins du monde, répondit Olcàn sans se démonter. Là, on voit encore votre manque d’expérience. Vous me connaissez depuis votre naissance, je suis l’un des rares à vous voir comme un être humain à part entière, et vous êtes pourtant encore incapable de me prêter des intentions qui me conviendraient.

-Alors quoi ? répliqua Arrissia, légèrement irritée.

-Je suis ici pour vous raconter en détail tout ce que vous voulez savoir. Presque tous les Hauts-Elfes me l’ont interdit, mais un d’entre eux m’a confié cette mission ardue de tout vous expliquer sans que personne ne la remarque.

-Pourquoi chercher à me raconter tout cela ? Vous y trouvez forcément un intérêt, n’est-ce pas ?

-En effet.

-Alors je ne veux rien savoir, coupa Arrissia. Je ne veux pas que vous vous serviez de moi.

Olcàn commença alors à rire. Rien d’autre que le son puissant qu’il émettait ainsi ne se fit entendre pendant une bonne quinzaine de secondes. Arrissia n’osait l’avouer, mais un tel homme lui faisait peur par sa clairvoyance. Elle se sentait comme manipulée par une force largement supérieure à la sienne.

L’homme finit cependant par se calmer et reprit.

-Vous n’avez pas le choix, princesse. Déjà parce que vous n’êtes pas rentrée ici pour repartir bredouille. Et aussi parce que mon commanditaire réussira à faire oublier ou pardonner tout ce que j’aurais pu commettre pour vous faire écouter.

-Qui est votre commanditaire ? demanda sèchement la jeune princesse. Je n’obéirais pas à n’importe qui, je vous préviens.

-Le Seigneur Mityon en personne.

Arrissia se tut. Le Seigneur Mityon était le plus grand des seigneurs elfes, et tous les autres lui étaient totalement dévoués. Il était généralement bien trop occupé pour s’intéresser aux petites gens, et pour un être de telle stature, héritier du royaume de tous les elfes, Arrissia elle-même était une de ces petites gens.

-Pourquoi s’intéresse-t-il à moi ? Et comment êtes-vous entré en contact avec lui ?

-Oh, je le rencontre assez souvent, c’est un vieil ami, et je suis un de ses envoyés à Llestrèn. Et oui, vous vous êtes crue au sommet de ce monde, mais actuellement, mon rôle sur cette terre est bien plus important que le vôtre, petite princesse.

Arrissia semblait consternée, mais Olcàn continua comme si de rien n’était.

-Et justement, mon travail ici est de fournir les informations nécessaires pour que vous puissiez prendre une importance réelle dans le monde actuel.

-Vous voulez donc vous servir de moi ?

-En effet. Pour moi, vous n’êtes pour le moment qu’un pion sur mon échiquier, et je ne suis moi-même qu’un pièce dans le jeu de Mityon. Et je suis donc venu rectifier cela.

-Et donc ? Que devez-vous faire maintenant ?

Olcàn sembla réfléchir un moment avant de répondre calmement :

-Je dois être à votre service. Posez moi toutes les questions que vous voulez, et je vous répondrai tout ce que je sais.

-Parfait. Dans ce cas, commençons sans plus tarder le questionnaire. Tout d’abord, j’aimerais savoir quel est le rôle que vous aimeriez me donner dans tout ça.

-Bien. Vous êtes toujours aussi égocentrique, petite demoiselle. C’est un trait de caractère qui déplaîrait à bien du monde, vous savez.

Etrangement, Arrissia se calma et vint s’asseoir dans le fauteuil directement face à Olcàn.

-Je m’en fiche, dit-elle avec une expression de dédain. Mais vous tentez d’esquiver de manière bien malhabile la question par un reproche.
-Qui a dit que c’était un reproche ? Les gens égocentriques ne me déplaisent pas plus que les autres. En réalité, ce sont même les plus vrais des êtres, vu que nous sommes tous égocentrique par nature, et le masquer n’est qu’hypocrisie.

-Arrêtons là ces considérations. Et ma question ?

-Alors voilà : un combat face au péril sans nom va s’engager d’ici peu, et dans moins d’un an, une foule de personnes plus ou moins talentueuses vont passer dans la ville, et toutes vont se faire passer pour le plus grand opposant au péril qui nous guette. Le problème, voyez-vous, c’est que personne ne sait réellement lequel d’entre eux sera cet opposant que nous attendons. Même eux ne le sauront pas eux-mêmes. De plus, nous ne sommes même pas certains que cet être existe vraiment. Mais tous partiront avec la conviction d’être celui qui vaincra le péril.

-Et donc ?

-Vous ne savez que trop bien que vous possédez un pouvoir que nul autre ne détient, et qui est la cause de votre statut de princesse, mais aussi celle de votre solitude. Oui, vous la princesse maudite que personne ne peut approcher sans mettre en danger sa propre vie...

-C’est bon, je sais déjà que personne ne peut m’approcher sans risquer de mourir. Je veux la suite ! Trêve de bavardages inutiles.

-Et donc, nous espérons vous donner l’envie de partir, et de protéger un de ces potentiels opposants jusqu’au bout de son voyage vers l’enfer.

-Je ne veux rendre de service à personne, rétorqua Arrissia, et surtout pas à quelqu’un qui pourrait être un imposteur.

-Nous ne vous obligeons pas, nous espérons juste que vous choisirez vous même avec qui partir, en faisant confiance à votre coeur.

Ce fut à Arrrissia de rire. Elle eut du mal à se reprendre, et répondit à Olcàn :

-Mon coeur n’est plus que roc glacé depuis longtemps. Je ne choisirais jamais personne à accompagner.

-Mais je vous rappelerai alors votre parole : «Je ne serais redevable qu’à celui qui réussira à vaincre la malédiction qui me frappe depuis ma naissance.»

La jeune princesse recommença à rire.

-Alors voilà votre espoir, Olcàn. Vous êtes un idéaliste fou. Personne ne peut rompre ma malédiction. Personne ! C’est peine perdue.

-Nous avons bon espoir, au contraire, que celui qui saura vaincre le péril saura aussi disposer de ce pouvoir étrange. Et de même, je ne crois pas une seule seconde qu’ actuellement, personne ne puisse vaincre votre malédiction.

-Vous êtes stupide ou quoi ? Tout le monde a déjà essayé de la rompre...

-Pas tout le monde. Juste nos alliés. Mais je pense que la malice du péril est capable de vous emporter comme un fétu de paille.

Olcàn et Arrissia observèrent alors un silence, durant lequel ils se fixèrent du regard, attendant que l’autre craque. La jeune elfe finit enfin par mettre fin à ce duel, et réengagea la conversation.

-Quel est ce péril, Sieur Olcàn ? Je ne sais encore rien à ce sujet.

-Voici la question par laquelle vous auriez dû commencer, princesse. Ce péril est tout d’abord incarné par un être, le Seigneur Gonrogh, qui a envahi nos bastions de défense il y a bien longtemps, nous repoussant dans les forêts, où ses émissaires nous font la guerre sans répit.

-C’est un démon ? demanda Arrissia.

-Mais non, enfin. Les démons, ça n’existe pas ! Non, Gonrogh est le fils d’une Elfe, mais on ne sait pas qui est son père. Sa mère, Galcina, était votre tante, ainsi que la mienne.

-Comment ? Vous voulez dire que nous sommes frère et soeur ?

-Demi frère et soeur seulement, princesse. Votre père, Elovàn, a eu 49 enfants, dont il n’en a reconnu que 9 : vous, son unique fille, ses sept fils avec Salinon, qui sont feu Seigneurs Radon et Todalin, et les cinq vivants les Seigneurs Mityon, Fabos, Avilon, Hadri et Savadi, ainsi que son fils avec Valinë, ma mère adoptive, feu le grand Roi des Elfes, Razor. Moi, je suis un de ses 40 fils illégitime. Tout le monde vous ménageait depuis votre naissance, et c’est la raison pour laquelle vous n’en avais jamais rien su.

Mais aujourd’hui, je dois tout vous raconter pour que nous puissions avancer.

Arrissia était abasourdie, mais elle continua d’écouter Olcàn.

-Ainsi, vous pouvez comprendre ma relation aisée avec le Seigneur Mityon, qui est mon demi-frère. De plus, nous n’avons qu’un an d’écart.

L’elfe marqua alors un silence, avant de reprendre de plus belle :

-Mais revenons-en à notre cousin Gonrogh, le fils de notre tante Galcina, disparue bien avant votre naissance, né il y a... euh... exactement 5799 ans, c’est-à-dire en 2537 IIIème Age. On ne sait pour quelle raison, mais il ne fut pas élevé par sa mère. Une femme inconnue s’en occupa, et Gonrogh grandit assez vite. Je ne sais rien d’autre de sa jeunesse, alors je vais plutôt vous raconter l’histoire de quelqu’un au destin lié à celui de Gonrogh, et dont je connais très bien la vie.

-Qui ça ?

-Moi. Je vous passe ma naissance, il y a maintenant 4340 ans, et toute ma courte jeunesse. A mes vingt ans, Valinë m’adopta, et je partis donc vivre à Llestrèn, la ville où nous nous trouvons actuellement. Mais passons. En 4036 IIIème Age, je rencontrai l’un des êtres les plus réputés de ce monde à l’époque : Alister le fils de Sofor, ce dernier étant à ce moment là le Grand Roi des Elfes. Bref, Alister avait alors 131 ans, ce qui est encore assez jeune pour un elfe.

Pourtant, ce dernier s’était fait remarquer pour être un mage et guerrier hors pair, ayant suivi les enseignements de Folcwë, l’être le plus puissant du moment, accompagné de son ami et camarade, lui aussi guerrier et mage à la puissance incroyable. Cet ami se nommait Gonrogh. Bref, Alister arriva à Llestrèn, et ce juste au moment où une attaque des Vikkaglis se profilait. Il repoussa presque seul le plus gros de l’armée Vikkagli, juste accompagné d’un jeune guerrier de 46 ans, appelé Olcàn.

L’elfe marqua un temps d’arrêt, fier de sa petite mise en scène.

-Enfin, reprit-il, nous avons sympathisé, et ce dernier m’a convaincu de partir avec lui chasser les Vikkaglis dans les montagnes surplombant Llestrèn. Je l’ai bien entendu suivi, et nous sommes devenus de très grand amis. Je découvris qu’il était une sorte d’idéaliste étrange, refusant très souvent de donner la mort même aux Vikkaglis, et espérant imposer un jour la paix dans le monde entier.

En 4048, alors que je parcourai le monde avec Alister depuis maintenant douze ans, nous nous arrêtâmes un moment dans une ville où se trouvait au même moment un de ses grands amis. C’est ainsi qu’il me présenta Gonrogh, un être de prime abord sensible et généreux comme pouvait l’être Alister, mais bien plus impénétrable et imprévisible. C’est à ce moment que nous avons mis notre groupe entre parenthèses, chacun s’occupant de ses propres affaires. Nous nous revîmes plus d’une fois pendant ce temps, mais ne repartîment plus ensemble.

Quelques années plus tard, Alister repartit avec Gonrogh faire ce qu’il avait déjà fait avec moi auparavant, et déjà avec lui auparavant, alors que j’étais encore trop jeune. Ils se séparèrent de nouveau en 4058, et ils se retrouvèrent, ainsi que moi, à Llestrèn en 4063. Là, Gonrogh nous présenta Kalirh, un très puissant mage de Glace, mais qui semblait bien plus retors et vicieux que tous ceux que j’avais vus jusque là. Cependant, les deux idéalistes Gonrogh et Alister semblaient ne rien remarquer, bien que je les eusse mis en garde plusieurs fois.

Enfin, bref, en 4073, Gonrogh monta une équipe qui avait pour but, selon lui, de promouvoir la paix dans le monde. Dans cette équipe, il y avait Kalirh, Alister, ainsi que Rani Dolakig, un être mystérieux plus puissant que Gonrogh lui-même. Je les rencontrai un jour, et Gonrogh me parut bien changé, n’hésitant plus à tuer ses ennemis. Je prévins Alister, mais ce dernier, aveugle, refusa de m’écouter. Un peu plus tard, il lui présenta même Galdifom, le dernier Aïsla encore en vie.

-Un Aïsla ? Ceux que les nôtres rejettent si souvent ? Je n'en ai jamais vu ! Que sont-ils exactement ?

-Une espèce particulière, très semblable aux elfes. Eux aussi étaient immortels, mais ils disposaient en plus d’ailes blanches dans le dos, et de capacité physique bien supérieure à celle des elfes. Galdifom, qui, en 4073, avait déjà 2900 ans passés, ressemblait à un petit vieux, mais il était capable de me vaincre facilement.

Enfin, Gonrogh, fasciné par les Aïslas, décida de jouer à l’apprenti sorcier et de recréer cette espèce quasi-disparue. Il commença à étudier secrètement Galdifom afin de mener à bien son terrible projet. Pour l’aider, il recruta dans son équipe Silitia en 4078, qui serait, selon toute vraisemblance, sa cousine paternelle, et, en 4127, la jeune Lavelin. Il commença alors à travailler sur un autre projet, créer une espèce de toute pièce. Il décida de l’appeler «dragyon», car il espèrait que ses serviteurs aient toute la force des dragons. En 4131, il était prêt. Il donna naissance aux Cing Dragyons, créés à partir d’esprits d’hommes décédés, et il transforma Alister, ce naïf, en Aïsla avec son accord. Alister, qui, comme la plupart des gens, voyait encore Gonrogh d’un bon oeil, croyant aux possibilités apportés par ses recherches, accepta aussi de devenir le chef des Cinq Dragyons. Gonrogh avait alors fort bien joué, car un sort de Lumière permanent brouillait alors la véritable apparence de ces Dragyons, ainsi que leur esprit assoiffé de mort et de destruction.

Mais voilà, peu après, Gonrogh présenta aux Hauts-Elfes ses travaux sur la transformation en Aïsla. Ceux-ci n’adhèrèrent pas du tout, et Sofor alla jusqu’à traiter Gonrogh de fou dangereux. Un froid se créa entre les deux parties, et pour ma part, je crois que c’est à partir de ce moment là que Gonrogh commença à comploter contre les Elfes.

En effet, huit ans après la présentation des travaux sur la transformation en Aïsla, un de nos espions chez les Vikkaglis nous évoqua la présence de tractations secrètes entre ceux-ci et Gonrogh. Sofor décida alors de remilitariser le royaume Elfe, et força de nombreux Elfes à entrer dans l’armée. Certains, naïfs, désèrtèrent rapidement et partirent rejoindre Gonrogh, qui en fit facilement des Aïslas, le plus souvent juste en les persuadant. Un fort sentiment anti-Aïsla nacquit alors chez les Elfes, et la plupart des enfants semi-elfe, semi-Aïsla furent traités comme des parias.

-C’est toujours le cas maintenant, non ?

-C’est vrai, mais le ressentiment est tout de même moins fort qu’à cette époque. Cependant, il est vrai que certains partis politiques elfes font de ce rejet anti-Aïsla leur fond de commerce. Enfin, à cause de cela, de nombreux jeunes elfes fils d’Aïsla partirent à leur tour rejoindre Gonrogh, qui, de son côté, mijotait à nouveau un sombre projet.

-Quoi donc ?

-Il commença à faire des recherches sur les relations entre magie et corps humain, et réussit à prouver qu’en théorie, on pouvait saturer le corps d’un être vivant de magie afin d’en faire une sorte d’être irréel repérant extrêmement bien toute utilisation de la magie. Il commença alors son travail sur les Esterii, qui seraient ses yeux dans le monde entier. Pire, il constata que vaincre un tel être permettait d’affermir ses compétences dans un domaine magique particulier. Il s’empressa alors de les créer, d’abord pour les vaincre tous et gagner un bonus de force, et ensuite pour les installer à certains endroits comme des trophées. N’importe qui en vaincrait un gagnerait alors un surplus de puissance, mais serait aussi révélé à Gonrogh, qui serait alors en mesure de connaître son style de combat.

Cependant, il apparut à Gonrogh qu’il ne pourrait faire ceci à des êtres de parenté trop éloigné de lui, en raison d’une forte instabilité de la magie qu’il injecterait à sa victime avec celle déjà présente dans le corps.

-Et donc, sur qui fit-il cette transformation ?

-J’y viens. D’abord, Gonrogh avait un frère, Orodùn, quelqu’un de calme et tranquille. Il le força à venir le voir et pratiqua la première expérience sur lui. Depuis, ce dernier est le chef des Esterii. Puis il envisagea de faire des enfants avec Lavelin, qui était depuis longtemps folle de lui. Il eut sept enfants entre 4162 et 4179, Quiaro, Galia, Ethée, Eïole, Sëus, Odalia et Naüs. Excepté Quiaro, tous détestent leur père mais n’ont d’autres choix que de lui obéir.

Entre temps, Gonrogh déclara la guerre aux Nains en 4160. En 4164, ceux-ci étaient vaincus et durent se retirer dans les montagnes Bleues. En 4175, Gonrogh déclara la guerre au Royaume Elfe, mais il réussit toujours à faire croire à Alister que c’étaient les Elfes les responsables de cet affrontement. Gonrogh occupa rapidement Tar-Acilto, la capitale du royaume elfe. Moins d’un mois plus tard, Elin ouvrit enfin les yeux et décida de fuir, mais il fut attrappé à la sortie de Tar-Acilto et emprisonné par Gonrogh. Et peu après la prise de sa capitale, Sofor abdiqua, et laissa le trône à Razor, qui décida de mener le siège de Tar-Acilto.

Mais revenons un instant aux Esterii. Gonrogh était bien gêné, car il lui fallait huit enfants pour contrôler les huit types de magie élémentaire équivalents, mais il n’en avait que sept, et, pour une raison inconnue, il ne parvenait pas à avoir un huitième enfant. Il commit alors l’horrible, et força Lavelin et Alister à avoir un enfant ensemble, après les avoir drogués. Atyon nacquit alors, et ce fut Lavelin qui fit le rituel pour en faire un Esterië.

Olcàn constata qu’Arrissia commençait à avoir du mal à tout suivre.

-Ne vous inquiètez pas, la fin approche. Après un longue période de captivité, Alister parvint à fuir Tar-Acilto, devenue depuis Tar-Akylto, et, accompagné de tous les Aïslas bernés par Gonrogh, il créa le royaume des Aïslas libres. Et pour finir, en 4232 IIIème Age, Razor mourut pendant le siège de Tar-Akylto. Todalin, devenu Roi, abandonna le siège, et le IVème Age, l’Age de Gonrogh, débuta. Maintenant, nous sommes au cinquième Age, mais le compteur n’a pas été réinitialisé lors de la fin du quatrième Age, en 2387, car cette ère ne fut marquée que par la désillusion.

Arrissia réfléchit un instant, avant de poser une nouvelle question.

-En quoi cet Age fut-il marqué par la désillusion ?

Olcàn reprit son souffle avant de commencer à répondre :

-Dans les années 2200, à cause du long travail de sape réalisé par les elfes du Roi Todalin, et avant par les hommes du grand Royaume d’Erdalab, Gonrogh n’était plus que l’ombre de lui-même. Il avait perdu quasiment toutes ses terres, et se démenait comme un diable pour ne pas perdre Tar-Akylto. Il réussit tout de même à liquider Radon, le frère de Todalin, et Sofor l’ancien Roi en un seul combat, en 2203, qui se déroula juste devant les portes de Tar-Akylto. Mais cela, bien loin de freiner les elfes, acheva juste de les mettre en colère, et en 2381, les troupes de Todalin faisaient à nouveau le siège de Tar-Akylto. Le siège dura très longtemps, et en 2387, Gonrogh était quasiment sur le point d’être vaincu. Il sortit alors lui-même, éliminant au passage quelques milliers de soldats, et il vint provoquer les chefs ennemis. Todalin, Mityon, son frère, et Halor, le frère de l’ancien Roi Sofor, acceptèrent le défi et partirent affronter Gonrogh dans un duel titanesque qui dura plus de cinq heures !
Finalement, Gonrogh tua Todalin et Halor, mais Mityon enfonça sa lame dans la poitrine de son adversaire, qui s’écroula sur le sol, baignant dans son sang.

-Mais il n’est pas mort, non ?

-Evidemment, sinon on n’aurait pas de problème actuellement. Gonrogh resta au moins une demi-heure sur le sol, le temps que les Elfes s’en aillent, puis Kalirh sortit chercher la dépouille de son maître. Mais quelle ne fut pas sa surprise de constater qu’il vivait encore, plus pour très longtemps, c’est vrai, mais suffisament pour que, s’il était mis dans les mains d’un soigneur hors pair, il puisse guérir.

Cependant, Kalirh était gêné. Il n’y avait pas de soigneur de renom à moins de sept jours de voyage. Alors ce dernier, qui était, comme je l’ai dit avant, un puissant mage de Glace, eut l’idée de congeler son patron, qu’il emmena alors chez un très puissant mage noir, lieutenant de Gonrogh, le terrible Iarh Kaghovad, qui garda son maître six mois durant, pratiquant des sorts interdits pour le maintenir en vie. Si bien que celui qui de Gonrogh allait devenir le Seigneur des Ombres pu retourner chez lui. Il avait légèrement changé physiquement, ayant laissé son bras gauche durant le combat, Iarh Kaghovad le remplaça par un artifice de magie noire. Et depuis, il n’a cessé d’agrandir son empire dans le monde entier, vouant une haine féroce à Mityon plus qu’à tout autre être sur cette terre.

Arrissia réfléchit encore un moment.

-Comment pouvez-vous avoir de tels détails sur cette histoire ? demanda-t-elle, perplexe face à l’érudition d’Olcàn sur le sujet.

-J’ai mes sources... répondit hâtivement Olcàn, dérobant son regard à l’emprise de la princesse.

-Eh, vous manquez à vos obligations, Olcàn. Vous m’aviez assuré que toutes mes questions trouveraient une réponse complète.

Elle défia Olcàn en se levant et en se dressant devant lui. Cependant, son mètre quarante ne réussit pas à terrifier son interlocuteur, qui pour sa part, bien que petit pour un elfe, atteignait le mètre quatre vingt facilement.

-Ici, nous entrons dans un domaine bien plus délicat, et je tiens à protéger l’anonymat de nos informateurs chez Gonrogh. De plus, le Seigneur Mityon ne m’a jamais donné explicitement le nom de celui qui a récupéré cette information au péril de sa vie.

-Dans ce cas, je...

Arrissia s’arrêta brutalement

-N’entendez vous pas du bruit dans le couloir ? murmura-t-elle à Olcàn.

L’elfe tendit l’oreille un instant.

-C’est vrai. Il ne faut pas que l’on nous trouve ici. Vite, fuyons par la fenêtre, princesse.

Il déplaca une chaise pour qu’elle puisse monter dessus, étant donné qu’il ne pouvait pas la porter, puis, une fois la princesse passée, il replaça la chaise et sauta par la fenêtre, passant d’un coup à travers le cadre pourtant pas énorme pour quelqu’un de son gabarit. Puis, une fois dehors, il commença à courir vers la sortie, suivi par Arrissia qui trottinait difficilement, ses habits peu adaptés à la course.

Arrivés à l’entrée de la propriété, ils se séparèrent rapidement, Olcàn ayant un rendez-vous dans l’après-midi. Arrissia resta seule, regardant Olcàn partir au loin, jusqu’à ce que son dos soit absorbé par le mince brouillard qui s’était levé autour des quais de Llestrèn, puis elle s’en retourna vers sa solitude, petite princesse perdue dans le tourbillon du temps et de la guerre, attendant son sauveur, celui qui lui apporterait enfin un peu de vie et de chaleur humaine au milieu de cette bruine glacée d’automne.


Dernière édition par Raymo le Ven 26 Aoû 2011 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Lv.10
Voyageur Lv.10
avatar


Féminin Age : 23
Inscrit le : 02/04/2011
Messages : 474

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Dim 3 Juil 2011 - 22:03

ouaich ouaich.
L'histoire me déplait pas.
Par contre niveau mapping je pense que tu peux t'améliorer (dit la fille qui se prendra un vent magistral quand elle postera son projet xD)
Mais sinon j'ai pas grand chose a dire...
Bonne chance Smile

_________________
Projet en cours :



je soutiens :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mar 5 Juil 2011 - 7:22

Ouais je sais, pour le mapping, Barv' m'a déjà donné quelques conseils, je retoucherai certains trucs.

Merci de ton avis !!
Revenir en haut Aller en bas
Univers
Univers
avatar


Masculin Age : 25
Inscrit le : 25/07/2009
Messages : 4570

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mar 5 Juil 2011 - 18:56

Bon comme promis, j'ai fini le boulot à l'instant et le tout est rassemblé dans un fichier Office.
Uploadé sur Megaup' ; si tu as des questions n'hésite pas. Si tu as des réponses à donner ou des questions en directe relation avec mes réflexions pertinentes (surtout la dernière page), je te prie de les écrire directement dans le fichier Office via une couleur flashie (le vert fluo ou le rose fluo) et de l'envoyer via upload aussi.
Je laisse le lien à disposition de tout le monde pour voir la distribution de roustes :

Spoiler:
 

Et pour ceux qui sont en résidence universitaire et qui n'ont pas le droit de télécharger du pr0n sur megaupload ou tout simplement un fichier ODT, voilà un autre lien:
Spoiler:
 

Bonne lecture =)

_________________

santa Catégorie The Small Worlds mise à jour. santa
:excite: Catégorie The Small Worlds mise à jour. :excite:

"Le monde est un énorme rpg ou les niveaux ne montent pas souvent..."

Universe is my home, your world is one of my eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mer 6 Juil 2011 - 7:37

Merci beaucoup d'avoir répondu à ma supplique, Ersai' !! La réponse arrivera, avec son lot de "D'accord, je modifierai" assez nombreux, mais sans oublier quelques "Pas d'accord" qui viendront se glisser ici et là (oui, je n'ai pas tout accepté, quelques points me semblent exagérés...). Enfin, merci de ton commentaire, pertinent, comme souvent, et marrant (comme toujours ?).
Je prendrais soin de modifier les points que j'ai trouvés vrais (c'est à dire un certain nombre...)

Voilà, j'éditerai pour ajouter ma réponse (peut-on dire ma plaidoirie ?) !!
Revenir en haut Aller en bas
Mamour d'Angellan
Mamour d'Angellan
avatar


Masculin Age : 23
Inscrit le : 22/11/2008
Messages : 3380

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mer 6 Juil 2011 - 14:38

Quoi qu'il en soit c'est complet, je déplace (;

_________________

---
"Ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent, de telle sorte qu'ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir... et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Ven 22 Juil 2011 - 14:56

Spoiler:
 

Première petite modification, qui sera sûrement suivie la semaine prochaine par beaucoup d'autres (enfin les vacances) :
-Suppression de certaines villes dans la description
-Suppressions des ennemis et des persos non jouables dès le début dans la description

A venir :
-J'ai remappé certains endroits en suivant les conseils de certains mentors (Merci Barv') et je posterai les screens bientôt
-Petite modification de la carte suivant les conseils d'Ersai'
-La synopsis sera présentée en histoire. J'y travaille actuellement.

-Suivant encore les conseils de mon mentor Ersaishania, je publierai des annexes sur le background du projet. Si vous avez des demandes à formuler dans ce sens (genre qu'aimeriez vous savoir ?), je suis preneur ! J'ai déjà quelques éléments bien préparé dans le fond, reste à mettre en place la forme.

Voilà, c'est tout pour le moment.

Probablement le prochain épisode de votre feuilleton : "Raymo ou le projet du noobz" la semaine prochaine !!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maire Lv.9
Maire Lv.9
avatar


Masculin Age : 22
Inscrit le : 06/06/2011
Messages : 373

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Ven 22 Juil 2011 - 22:31

...... Ouah...!!!... Je suis scotché tant par ton travail Raymo que par celui d'Ersai' (qui deviens mon maître absolu pour tout ce qui touche le scénario)...
Présentation magnifique, rien à redire nul part...
C'est beau, envoutant, sublime, magnifique voir magique...

Je n'ai qu'une chose à dire : à quand la première démo ??!!
Et continu (en fait je voulais juste dire que si tu laisse tomber ce projet je te tue...) !!!!!!!

_________________








"On a le sentiment d'être intelligent le jour où on trouve plus idiot que soit, mais la vie vous apprend qu'on le reste car le plus beau cadeau qu'elle nous a donné est celui d'apprendre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 13 Aoû 2011 - 10:05

Spoiler:
 

Voilà, je signale donc une mise à jour du topic !!

-Synopsis présentée sous forme de récit ! C'est plus long, mais je préfère comme ça !
-J'ai remappé toutes mes maps pour enlever les incohérences entre les différentes herbes et sols. Voilà, donc les screens sont tous refaits, tous neufs (tous beaux ?)

Voilà, pour l'annexe, ça arrivera d'ici peu (où d'ici pas peu d'ailleurs, j'avoue que je ne sais pas du tout)

Sur ce, bonne continuation à tous, et merci de m'avoir lu !!
Revenir en haut Aller en bas
Habitant Lv.6
Habitant Lv.6
avatar


Inscrit le : 28/11/2010
Messages : 110

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 13 Aoû 2011 - 11:52

Les deux premier screens de la présentation m'ont donner la gerbe, vide, vide, seulement deux ressources pour une forêt /o/.
Un conseil rajoute des éléments, animaux, ambiance.
Le scénario est un point fort, le mapping moins.

@Zangther: /o/, j'approuve l'utilité de ton post mon chou <3


Dernière édition par Dirushee le Sam 13 Aoû 2011 - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des Duels
Maître des Duels
avatar


Masculin Age : 25
Inscrit le : 29/07/2009
Messages : 7838

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 13 Aoû 2011 - 12:01

Dirushee a écrit:
Les deux premier screens de la présentation m'ont donner la gerbe, vide, vide, seulement deux ressources pour une forêt /o/.

Et après c'est moi qui n'est pas constructif et qui tente de démoraliser les gens hein ?
Apprends à voir la vérité en face et à sortir de ta peau de fanboy avant d'essayer de donner ton avis, tu épargnera les gens de voir tes commentaires vide, vide, seulement deux phrases pour un commentaire.

_________________
Gimme a hell yeah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nomimange'twa ♪
Nomimange'twa ♪
avatar


Masculin Age : 26
Inscrit le : 02/02/2010
Messages : 4689

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 13 Aoû 2011 - 13:09

Moi c'est justement le second screen que je préfère.
Ressources utilisées comme il le faut et dans un level-design très old-school mais efficace et qui reprend la base de ce pourquoi VX a été conçu.

En effet ça nous change car il n'y a pas de travail d'ambiance, mais de la à donner la gerbe, j'irais pas jusque là. Ça dépend de l'effet recherché en fait.
Si Raymo veut créer de l'ambiance, c'est loupé. S'il veut un leveldesign typé "donjons old-school" c'est réussi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagin.jeunforum.com/portal.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 13 Aoû 2011 - 15:15

Oups excusez-moi, en fait j'avais pris mes screens en oubliant les effets de lumière sur les 2 premiers. Ils ne sont pas très bien travaillés, mais voilà, oubli réparé. Merci de vos coms.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond Lv.5
Vagabond Lv.5
avatar


Masculin Age : 24
Inscrit le : 23/03/2011
Messages : 87

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 20 Aoû 2011 - 16:46

bravo, jeu élu projet phare mais selon moi y' a une petite faiblesse mais bon ^^

les noms de villes notamment me semblent assez difficiles à retenir aisément, vois-tu il me faudrait, personnellement la carte constamment à coté de moi pour pas que je me perde vu que plus le nom est difficile à mémoriser, moins il est simple de se repérer ^^

sinon c'est PARFAIT !!!

_________________
forum du projet par épisodes => forum Team Heritage
site officiel des projets de ma team => site officiel de la team
site officiel pour les GSM portables => site pour les Mobiles



le jeu prévu en format RPGM VX et en étude actuelle pour une version 3D sur Blender
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Heritage.forumactif.biz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 27 Aoû 2011 - 20:12

Ah ah, c'est vrai que c'est un problème que l'on m'a déjà exprimé sur la CB. Ben après le problème c'est que j'ai déjà fait toute ma carte, et le principe n'est pas de toutes les retenir (même moi, quand j'y touche pas pendant longtemps, il m'arrive de confondre des villes... xDD). Enfin, c'est vrai que ça peut être un problème pour certaines personnes, mais moi en fait, j'adore le fait de devoir alterner avec la carte (dans le Seigneur des Anneaux, le livre, je passais mon temps à alterner et je trouvais ça trop bien). Mais c'est un avis tout personnel.

Voilà, merci de ton commentaire !!

Raymo, spécialiste des mises à jour au compte-goutte, vous informe que la carte du monde entier à été rajouté à la présentation, et je la remets ici :

Spoiler:
 

Voilà, c'est pour vous remercier pour le projet-phare (nan j'déconne, je l'aurais mit quand même). Enfin, rendez-vous dans pas longtemps pour encore une màj d'une ligne !! xD

Bon, encore une màj (c'est pratique, j'ai mis tellement de texte que personne commente, et je peux faire les màj sur le même post) : Voilà quelques screens de la ville de Vilabdol, que je mappe actuellement :









Voilà, laissez vos avis, qu'ils soient positifs où négatifs !!

C'était Raymo, ou le projet du noobz !!
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur
Modérateur
avatar


Masculin Age : 127
Inscrit le : 14/04/2009
Messages : 1321

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 27 Aoû 2011 - 20:55

Reste encore quelques imperfections niveau mapping, surtout à propos de l'ambiance, mais tu t'es déjà amélioré.
Pourquoi ne pas avoir ré-utilisé le World Map maker ?
Enfin, j'attends que nous en dise sur le Gp, aussi.
Ah, et vire moi cette "Mer du Mâââl". C'est affreusement cliché, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mar 13 Sep 2011 - 21:20

Artyflash a écrit:
Pourquoi ne pas avoir ré-utilisé le World Map maker ?
=> En fait cette carte je l'avais faite il y a longtemps, avant de connaître le world map maker. J'ai commencé à la refaire, mais là j'ai un peu la flemme de continuer ça, alors je le ferai plus tard.

Citation :
Enfin, j'attends que nous en dise sur le Gp, aussi.
=> Là j'avoue que pour le moment, je suis en train de mapper et de créer ma BDD, alors le gameplay, j'y ai pas repensé depuis que j'ai posté ma présentation. Je reverrai après, j'ai déjà trouvé 2-3 scripts que j'utiliserai probablement (celui de fusion de compétences en particulier)

Citation :
Ah, et vire moi cette "Mer du Mâââl". C'est affreusement cliché, quoi.
=> ah, là, c'est pareil que pour la première question. Ma map est remplie comme ça depuis 2 ans, à un moment ou je ne makais pas et ou je remplissais mes textes de clichés puants qui auraient fait hurler certains ici. Mais tu remarqueras que les mers présentes sur les deux cartes (la world map maker et la "caca ke g fête moi-même"), les noms ont changé. Je retoucherai ça aussi quand je passerai ça en world map maker.

Je viens de constater que des ombres manquaient... Je vais les remettre !!

Voilà, une petite news avec quelques screens... J'ai choisi une windows, et je continue de mapper :









Revenir en haut Aller en bas
Habitant Lv.6
Habitant Lv.6
avatar


Masculin Age : 23
Inscrit le : 08/04/2010
Messages : 138

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mar 13 Sep 2011 - 21:37

Les cartes en dehors des villes sont un peu vides, mais je crois que comme j'ai pris le commentaire pour mon projet (c mappé un peu vide) puissance 10, bah je mappe ptet trop rempli. XD

Donc prends pas attention de ce post, sinon, que je pense que c'est un peu vide, une utilisation des ressources à revoir je pense.

Pas besoin de mettre des fenêtres à tout les carrés des facades des maisons...
Les fleurs également, je pense que les écarter un peu plus serait mieux pas mettre un pâté de plusieurs fleurs, mais en mettre un peu au pif, sans tout remplir...

Sinon c'est joli, pas mauvaise utilisation des rtp dans l'ensemble.

Ca c'est côté mapping, après, flemme de voir niveau scénar Je me confonds en excuses... :/

_________________
CALL 911 NOW!!!

Hum? ... YES OH MY GOSH!!!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamour d'Angellan
Mamour d'Angellan
avatar


Masculin Age : 23
Inscrit le : 22/11/2008
Messages : 3380

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mar 13 Sep 2011 - 22:17

Un style de mapping plutôt particulier. C'est très serré, ça doit pas être évident pour l'exploration des villes.. Après ça donne un côté chaleureux. Mais j'pense que tu devrais espacer un peu le tout et apprendre à te servir des multiples petits éléments de tiles déjà présents dans les RTPs (des plantes qui ornent le sol, des cailloux qui traînent, des feuilles par terre, des racines, etc ..) pour combler les vides.

_________________

---
"Ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent, de telle sorte qu'ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir... et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nomimange'twa ♪
Nomimange'twa ♪
avatar


Masculin Age : 26
Inscrit le : 02/02/2010
Messages : 4689

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Mar 13 Sep 2011 - 22:31

Erf, bon tu as un style de mapping un peu spécial, quelques détails esthétiques qui me plaisent pas trop, genre l'abus de fenêtres, les portes géantes sur des bâtiments moyens...etc.

Mais c'est pas le plus important. J'y viens donc:
Attention à tes PNJ. On voit sur tes screens qu'ils se retrouvent au milieu du chemin à plusieurs endroits (que ce soit du à du déplacement aléatoire ou prédéfini ça je n'en sais rien mais c'est quasiment la même chose).
Attention à ça donc.
Soit tu leurs donne la place de se mouvoir, soit tu les confines à des zones où ils ne risquent pas de gêner.
Parce que les PNJ qui bloquent la route c'est hyper chiant et c'est à mon avis la plus grosse erreur que l'on puisse faire en terme de level-design urbain.

Voila pour la petite critique. Ceci étant dit, tes screens ont l'air vivants, c'est bien, et mapper très serré comme ça n'est pas un mal pourvu que tu parviennes à bien positionner tes PNJ. Au contraire, ça pourrais être un style de mapping urbain bien à toi et ça te démarquerais des autres utilisateurs de RTP.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagin.jeunforum.com/portal.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Lun 10 Oct 2011 - 20:25

épisode précédent:
 

Le Retour du Making



Catégorie: Aventure, ha ha...

Scénario du projet
Dans le dernier épisode, nous avions laissé notre héros Raymo en rade avec son Windows planté (je sais, c'est trop cliché comme scénario xDD), ce qui l'empêchait de continuer son projet. Heureusement, comme tous les héros de RPG, Raymo trouvera un moyen de sauver le monde et de récupérer son projet, cela grâce à une arme incroyable nommée Linux (un peu comme la MasterSword de Zelda), qui lui sera donnée par un certain Ralph en échange de son allégeance au clan du logiciel libre.
Cependant, Raymo a plus d'un tour dans son sac, et une fois devenu chevalier de Linux, il s'empresse de préparer un plan diabolique pour trahir la Confrérie de Linux et réinstaller son outil surpuissant, qui lui permettra de reconquérir RPG Maker VX et de continuer à maker jusqu'au bout de la nuit.
Il devra alors partir rechercher les légendaires CDs de Restauration, qui seuls permettront de reconstituer son arme.

Personnages

Raymo : 20 ans (âge cliché) Héros de l'histoire, il réussira finalement à renverser le destin qui s'acharne sur lui en se servant de la confrérie des Linuxiens.

Ralph : Père du héros, aussi maître de la confrérie des Linuxiens. Dans la jeunesse de Raymo, il a tenté plusieurs fois de le faire rentrer dans la confrérie, allant jusqu'à remplacer son arme pendant son sommeil.

Les membres du forum : Personnages importants avant l'épisode du plantage, ils sont les camarades de Raymo dans le clan des Makeurs, farouchement opposés aux Linuxiens. Les membres du clan se reconnaisse facilement à quelque phrases caractéristiques, dont le fameux "Il faut que je make", locution emblématique dont personne ne comprend le sens? En effet, tout le monde peut observer les makeurs, mais ceux-ci semblent rarement faire ce qu'on appelle "maker"...

Nusenism et Viper-Rko : Avec Raymo, ils forment le clan des testeurs, à l'intérieur même du clan des makeurs (il paraîtraît qu'il y en a d'autre, mais passons :karuboom:) Une quête annexe consistera en la création d'un programme de propagande avec le club des testeurs.

Le staff : La tête du clan des makeurs. Ils essayent tant bien que mal de ne pas se révéler, mais c'est pas facile quand son nom est écrit en gros et rouge ou bleu au-dessus de sa tête. Certains essayent donc de se faire oublier en ne postant plus, d'autres nient leurs conditions et viennent se mêler aux membres normaux. Ils seraient dotés d'étranges pouvoirs, dont celui de tuer quelqu'un instantanément, et de déplacer des conversations. Ils peuvent même mettre à la poubelle les propos orduriers !

Malum : J'avais envie de le mettre dans ma description, alors le voilà.

Informations sur le projet

Développeur(s): Le hasard, l'humanité...
Date de sortie: 10/10/2011


Voilà, tout ça pour dire que je suis de retour sur Windows, et que ça va saigner !! xDD Mon projet reprend !
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Lv.10
Voyageur Lv.10
avatar


Féminin Age : 23
Inscrit le : 02/04/2011
Messages : 474

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Jeu 13 Oct 2011 - 11:55

Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make Il faut que je make!!!
Je ne me reconais pas DU TOUT dans cette description.^o^"
Bref j'arrête le flood,et je te (re)souhaite de mener ton projet à bien,chevalier Linux Wink

_________________
Projet en cours :



je soutiens :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Jeu 13 Oct 2011 - 12:41

Ah ah, une petite news :

Voici les fiches des personnages, qui apparaîtront aussi dans le jeu, après avoir récupéré le "Livre de Gorhân". Ces fiches sont écrites par les ennemis des héros., et elle concernent pour la plupart des persos qui apparaîtront dans la première partie du jeu.
Voilà, enjoy !




























Revenir en haut Aller en bas
Maire Lv.9
Maire Lv.9
avatar


Masculin Age : 22
Inscrit le : 06/06/2011
Messages : 373

MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   Sam 15 Oct 2011 - 10:11

YESSS !!!
Tu as réussi à reprendre ton projet, tant mieux Very Happy

Bon par contre je trouve que tes fiches personnages ne sont pas très visibles, on a (enfin moi j'ai) du mal à les lire...
Donc voilou je suis content de te revoir sur ton projet et j'espère que tu va bien l'avancer.

Spoiler:
 

_________________








"On a le sentiment d'être intelligent le jour où on trouve plus idiot que soit, mais la vie vous apprend qu'on le reste car le plus beau cadeau qu'elle nous a donné est celui d'apprendre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'éveil du Vent   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'éveil du Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ? Le chant de l'eau, le murmure du vent. ?
» '' Arya, Brise de vie, vent de folie ''
» Bbox bloquée lors du réveil
» Vive le vent
» Et soudain surgit face au vent le vrai héros de tous les temps. (Tristan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Maker VX :: Créations :: Vos Projets :: Abandons-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit