AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment :
Cdiscount : -15€ dès 249€ sur tout le ...
Voir le deal

Partagez
 

 Larme Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BARVACHE
Vache Folle
Vache Folle
BARVACHE


Masculin Age : 27
Inscrit le : 22/05/2010
Messages : 3004

Larme Rouge Empty
MessageSujet: Larme Rouge   Larme Rouge Icon_minitimeVen 25 Mar 2011 - 20:43

J'ai écris ceci pour mon dernier défi et je me suis dit que ce serait intéressant de le poster ici. J'ai pondu un truc que je trouve pas mal(disons que le thème m'inspire) et que j'aimerais pouvoir l'améliorer(ou pas) grâce à vos critiques.
Bonne lecture.=)

Larme Rouge




Prologue:Larme rouge




La Terre... un monde sombre et humide...les eaux ont déjà englouti tout ce qui a été construit des centaines d'années auparavant. Le Soleil n'existe plus que par des moyens artificiels qui ont permis de reproduire ses rayons et ses effets. Les températures ne dépassent plus les -20°C pour les cas les plus chauds. En effet, depuis l’éclipse qui a causé la passivité de l’astre de lumière, le climat est des plus rudes et des plus froids. La neige ne tombe plus, la glace n'existe plus. Seuls des marécages obscurs et malodorants subsistent... Les villes sont construites, pour la majorité d'entre elles, sous terre. Les souterrains sont les lieux les moins froids. Une brume épaisse règne en tous temps, cachant toute lumière et ne laissant que l'ombre se refléter sur les visages livides de la population qui n’est plus que trop peu nombreuse. Il ne reste plus que trois milliards et demi d'habitants sur Terre.
Le Japon a depuis longtemps été englouti sous terre, la Chine a subi les armes nucléaires des Etats-Unis qui n'existent plus depuis la révolte du Sud. Le Maghreb a été décimé par les multiples rébellions qui l'ont martelé depuis ces cent dernières années. L'Europe est un cas de pauvreté extrême et l'Asie, plus précisément la Russie, est en essor économique constant. Le communisme a été rétabli dans ce pays. Malheureusement, cet état est devenu une dictature. Le monde est désormais à la merci de cet état qui contrôle presque tout.
Dans les bas-fonds de Moscou, Malania, une jeune femme d'environ vingt ans survit à l’aide de la seule chose qu'elle possède...son corps. Elle se prostitue afin de gagner de quoi subsister mais les "clients" se font rares. Malania vit seule avec sa fille de trois ans, Klavdia, une pauvre handicapée qui ne peut se déplacer qu'avec ses béquilles s'enfonçant à chacun de ses pas dans la boue nauséabonde des sombres quartiers de la ville.
Nous sommes en l’an deux mille cent douze, le huitième jour de la troisième semaine de la troisième saison, aujourd'hui, Malania a décidé de ne plus vendre son corps à des inconnus. Elle veut se ranger, trouver autre chose, trouver sa voie. Sa petite fille, handicapée moteur et mentale lui cause plus de soucis que son travail. Klavdia ne sais presque pas parler. Elle ne répète qu'un mot: "barvache". Sa pauvre mère a bien fait des recherches sur cet étrange nom mais rien n'y faisait. Elle a bien sur été voir de nombreux docteurs, savants, médiums et autres charlatans mais ils n'ont pu donner aucune réponse, aussi fausse fût-elle. Chaque nuit, elle écrit ses pensées dans un calepin râpé. Ce soir encore, elle y inscrit ses doutes et autres préoccupations.

*Pensée triste*

« Petite fleur qui n'a pas encore éclos,
Triste spectacle, les larmes coulent à flots,
Chaque nuit je crie, chaque jour je bois,
Chaque nuit je prie, chaque jour je vois,
La tristesse et la bonté sur ton doux visage,
Tu pleures et me hais, je veux tourner la page,
Pardonne moi, mon ange, de t'avoir mise au monde,
Tu m’excuseras si à tous ces maux je succombe,
Je te promets...je te promets que plus jamais,
Ne couleront tes larmes rouge sang...plus jamais. »



Je ferme mon petit carnet et le range dans le vieux meuble malodorant qui me sert de table de chevet. Ma fille fait encore une crise de folie...en pleine nuit, bien sûr. Je me lève difficilement, encore engourdie par ce sommeil emplie d'horribles cauchemars et me dirige vers la deuxième pièce de la "maison", la chambre de Klavdia. Je caresse tendrement sa joue bouillante, elle me regarde, fixement. Elle ne crie plus mais ses yeux reflètent plus de souffrances qu'un hurlement de douleur. Je lui parle, calmement, elle ne me comprend pas, malheureusement.

"-Ma chérie... il faut se rendormir. Allez... demain... "

Je relève la tête, regarde le plafond qui semble s'effondrer, réfléchit et explique enfin:
"-Demain nous trouverons un remède à ton mal. Je te le promets."

Elle se calme. Une larme vermeille coule de son oeil droit. Je remets Klavdia dans son lit, en faisant mine de ne rien voir. Je retourne dans ma chambre, le coeur gros. Je ressors mon carnet.

*Malheur*

Le sang coule, ma puce,
Je te soigne, je suce,
Tes plaies douloureuses,
Tu es malheureuse.
Je pleure avec toi, mon amour.
Je t'aime et je sais qu'un jour,
Je te soignerai, tu verras.
Et nous vivrons pour de vrai.
Un jour. Cela arrivera.
Je te le promets.


Le soleil levant éclaire mon visage, me sortant de mon sommeil. J'écarquille mes yeux encore in habitués à la faible lumière qui arrive par l'ouverture faisant office de fenêtre. Après quelques secondes, j'appelle:
"-Klavdia!"
Aucune réponse.
"-Klavdia chérie!!"
Toujours rien. Je me dépêche de rejoindre sa chambre et la voit, là, allongée, les yeux fermés. Je m’approche d’elle tout doucement. Je sers sa délicate main contre mon cœur battant. Elle est encore chaude. Je place mon oreille contre sa poitrine, espérant entendre un souffle de vie en elle mais rien. Je me rassoit devant son corps et demeure interdite devant cette scène abominable.
Je m'effondre. Je sens de chaudes larmes couler sur mes joues blanches. J'ai l'impression de voir tout s'écrouler autour de mon être accablé de malheurs. Après avoir pleuré comme jamais, j’essuie de ma manche mes yeux rouges et humides. Encore humides, mes yeux me font mal, très mal. Je tente de les ouvrir entièrement et aperçoit une feuille de papier pliée. Je la déplie et découvre avec effroi un poème affreux.


*Chère Maman*

« Tu ne sais rien de ce que je suis,
Je souffre, je pleure, je crie,
J'aurais aimé te le dire,
Mais j'ai préféré te l'écrire.
Ne sachant pas parler,
Mais sachant bien narrer.
Je te hais de tout mon coeur et de toute mon âme.
Ma colère ne s'échappera jamais de mon corps.
Je dois te le dire, mon sang crame.
Il se consume de haine,
Je veux te causer des peines.
Regarde! Regarde ce que tu m'a fais!
Regarde! Regarde la fille que tu aimais!
Elle n'est plus que poussière...
Adieu, triste enfer!
Ah! Qu'elle est belle la vie au dehors...
J'aurais voulu la connaître avant ma tragique mort...
Mais je n'ai rien choisi,
C'est le destin qui en rit!
Cette cruelle sorcière! Ce vil chapardeur!
Ils aiment ravir aux gens le bonheur!
Je voulais te faire plaisir... juste une fois.
J'ai décidé de te retirer ton malheur... moi.
Regarde dans l'enveloppe et lit.
Tu trouveras la réponse à ta question. »




Vide. Rien. Néant. Je ne suis plus. Maman. Je ne suis plus que Néant. Sans elle, ma fille. Que faire, le temps file. Et tourne la montre qui me rapproche d'elle, et coulent les larmes et saigne mon coeur. Nuit rouge et sanguine! Ombre planante et malheur, voici la doctrine de ces entités maléfiques...
Ravir, voler, tuer...
Pleurer, pleurer, pleurer...
Cris de douleur intense, ciel néfaste et Dieux médisants. Ma petite fille que j'aimais tant... Je t'adorais... tu me haïssais... Je t'ai donné ce que tu as préféré égarer. Je t'ai offert ce que j'avais, tu l'as refusé. Je ne sais plus que dire ni que faire. Peut-être est ce la fin de ma misère. Je veux que mes derniers mots te soient adressés... Je t’aimais.
Adieu, ma fille.

*Liaisons coupées*

« Sang et douleur,
Cris de malheur,
Ombre assoiffée,
Âme accablée,
Ma vie coule,
Le temps s'écoule,
Je péris.
Je pars.
Je suis partie.
Au revoir. »


Malania s'écroule sur les derniers mots de la lettre:
"Pour me guérir, prononce "barvache" en me regardant dans les yeux. Cela me ramènera à la vie.
Vitaly. "









Dernière édition par BARVACHE le Ven 13 Mai 2011 - 17:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Earanë
Habitant Lv.6
Habitant Lv.6
Earanë


Féminin Inscrit le : 27/06/2009
Messages : 110

Larme Rouge Empty
MessageSujet: Re: Larme Rouge   Larme Rouge Icon_minitimeSam 26 Mar 2011 - 0:45

J'ai lu ton texte dans les défis tout à l'heure, je trouve ça plutôt bien, voire très bien. Tu arrives à nous faire ressentir l'ambiance morbide de la situation. J'aime bien le style, un peu "haché", je ne sais pas comment le décrire... les mots claquent à nos oreilles ce qui leur donne une certaine force et fait que tu n'as pas besoin d'en dire plus en fait.

Seule incohérence, l'âge de l'enfant. A 3 ans, ils savent faire des phrases mais pas écrire. J'en déduis donc que les gamins seront surdoués en 2112! Wink
Revenir en haut Aller en bas
BARVACHE
Vache Folle
Vache Folle
BARVACHE


Masculin Age : 27
Inscrit le : 22/05/2010
Messages : 3004

Larme Rouge Empty
MessageSujet: Re: Larme Rouge   Larme Rouge Icon_minitimeVen 13 Mai 2011 - 16:54

Merci de ton comm' Wink
Pour l'âge, ouais, on me l'a déjà dit.^^"
Mais ça rajoute un peu de doute dans l'esprit du lecteur. Le seul fait qu'une enfant handicapée écrive est déjà incohérent. Cela serait plus de l'ordre du surnaturel en fait.=)

EDIT/UP: J'ai amélioré le truc. Bonne lecture. Wink
Revenir en haut Aller en bas
adriliau
Seigneur Lv.18
Seigneur Lv.18
avatar


Masculin Age : 26
Inscrit le : 23/06/2010
Messages : 2118

Larme Rouge Empty
MessageSujet: Re: Larme Rouge   Larme Rouge Icon_minitimeVen 13 Mai 2011 - 19:20

TT_TT J'ai pleuré ... non quand même pas mes l'motions y est les poèmes sont superbes , on s'y croit merveilleusement gérer je trouve (je ne suis pas écrivain ni même amateurs donc je donne mon avis personnel Wink)
Bref ... Bravo vraiment sympa peu de tps pour le lire et "divertissant" =)
Revenir en haut Aller en bas
BARVACHE
Vache Folle
Vache Folle
BARVACHE


Masculin Age : 27
Inscrit le : 22/05/2010
Messages : 3004

Larme Rouge Empty
MessageSujet: Re: Larme Rouge   Larme Rouge Icon_minitimeVen 13 Mai 2011 - 20:51

Merci!^o^
Bon, j'ai repéré pas mal de fautes quand même. C'est loin, loin, d'être parfait en fait. A retravailler.^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Larme Rouge Empty
MessageSujet: Re: Larme Rouge   Larme Rouge Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Larme Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rouge
» Demande d'une "lueur rouge"
» Un chara de mage rouge please :)
» [RESOLU]Importer des characters en tant que tileset ( icone jaune au lieu de rouge )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Maker VX :: Créations :: Récits et histoires-
Créer un forum | ©phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit