AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Un éternel jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modérateur
Modérateur
avatar


Masculin Age : 22
Inscrit le : 20/09/2010
Messages : 4421

MessageSujet: Un éternel jour   Mar 24 Avr 2012 - 18:57

Bonsoir, voilà une nouvelle que j'ai écrite pour un sujet d'Histoire avec comme thème le totalitarisme.

Le sujet était (je vous le fais en concentré) : Vous êtes un personnage fictif qui vit 20 ans après les évènements passés dans Matin Brun et qui est au courant de ces évènements sans les avoir vécu. Depuis cette époque, la démocratie est revenue. Cependant, aux dernières élections, l'Êtat Beige monte au pouvoir et établit un régime totalitaire semblable aux Bruns. Un nouveau décret est publié : "Tous les propriétaires de chats bruns doivent se séparer de leurs animaux."
Comment allez-vous réagir ? En vous engageant auprès du nouveau régime ? Au contraire, en trouvant les moyens de résister ? A vous d'inventer...

Voilà mon invention, beaucoup de ceux qui l'ont lu l'ont trouvés "triste", à vous de me donner vos avis.

Un éternel jour


La fenêtre ouverte de ma chambre laissait passer une brise légère sur mon corps inerte. Mes cheveux blonds vénitiens dansaient au passage de cette tornade matinale qui me réveilla. J'ouvris des yeux ronds, globuleux et surtout bordés de cernes violacées qui montrait ma lutte contre le sommeil depuis quelques jours. Me redressant, je m'assis sur le matelas à moitié déchiré qui me servait de lit, et posa mes pieds sur le sol glacial et dur du lieu qui constituait ma maison. La couverture du journal national "Plus beige la vie" m'effleura la cheville. Je l'avais acheté quelques jours auparavant afin de me tenir au courant des actualités politiques.
L'ancien entrepôt dans lequel j'avais passé la nuit était toujours aussi froid et vide que la veille. Les murs grisâtres et tristes partaient en lambeaux et le chauffage manquait cruellement. La chair de poule gagna mes bras et je frissonna silencieusement. Pourquoi luttais-je en ce moment même ? Pour ne pas "qu'il" me retrouve. Qui était ce "il" ? L'Êtat National. Un groupe de personnes se disant "de confiance" mais qui avait fini par imposer ses idées à la population. Aux dernières élections, ils avaient malheureusement remporté assez de voix pour s'emparer du pouvoir. C'est à partir de ce moment-là que mon cauchemar à commencé.
Ces politiciens, tous indentiques, avaient hurlé au changement. Finie la démocratie. Fini le pouvoir au peuple. Finie la liberté. Ainsi naquit l'ENUB, l'Êtat National et Unique des Beiges. Dès les premières semaines, voir même les premiers mois, ces derniers imposaient leurs visions et leurs idéologies. Décret sur décret, loi sur loi et sanction sur sanction. Tous devaient se plier aux règles. Les autres étaient torturés, ou bien souvent éxécutés.
Je me levai vivement et craqua une allumette afin d'allumer ma cigarette. Peut-être que cette vieille habitude pourrait me détendre un peu. Ils leur étaient impossible de me trouver dans cet entrepôt, et surtout pas au sixième étage, près des conduits d'aération.
Un ronronnement léger et une petite présence contre mon mollet me sortit de cette torpeur. Mon petit chat brun, hérité de mon père, gambadait dans la pièce comme un enfant. Contre un mur, les paquets de croquettes et les bouteilles d'eau s'amassait abondamment. Si je devais rester ici longtemps, il me fallait des provisions, même si le goût des pâtes et de l'eau plate commençait à m'écoeurer.
Un hurlement retentit dehors. Je me dirigea vers la fenêtre et observa le quartier. En bas, à quinze mètres de ma cachette, sur le trottoir, une femme sanglotait devant le cadavre de son chat au pelage blanchâtre, maintenant tâcheté de sang. Non loin de là, des militaires de l'AB, littéralement l'Armée Beige, s'emparait de leurs menottes afin d'embarquer cette pauvre femme. Nul doute qu'ils avaient froidement éxécutés l'animal auparavant. Ces soldats ne connaissent ni la compassion, ni la relation entre les civils et leurs fidèles compagnons. Ils obéissent aux ordres des plus hauts gradés sans réfléchir parce qu'ils sont payés pour ça.
Après avoir assisté à un évènement gachant ma journée, je vîns me rasseoir sur mon morceau de matelas. Le soleil qui se couchait m'indiquait le milieu de l'après-midi. Encore un éternel jour où je ne pouvais ni sortir, ni m'aérer, ni voir du monde. Cette vie de clandestin commençait à me lasser.
Elle avait démarré il y a environ quatre mois. Lorsqu'un décret particulier fut mis en place. Celui-ci était clair et limpide comme de l'eau de roche : "Tous les propriétaires de chats bruns doivent se séparer de leurs animaux." A partir de là, ma fuite était déclenchée. Echapper aux autorités ne fut pas chose facile, mais j'avais enfin trouvé un endroit où me réfugier avec ma pauvre bête. Ils ne m'auront pas. Ils ne me prendront pas l'unique héritage que j'eus de mon père.
Des pas agités me firent sursauter. Ils étaient plusieurs, et se déplaçaient à l'intérieur de l'entrepôt. Sans réfléchir, je saisis dans mes bras le chaton qui tremblait. J'eus à peine le temps de me retourner qu'une horde de soldats s'était placée dans mon dos. Sans même poser la question, je savais qu'ils voulaient mon fidèle compagnon. Sans même donner de réponse, ils auraient dû deviner qu'ils ne l'auraient pas.
La fenêtre était encore ouverte près de moi. Tous surveillaient le moindre de mes gestes, armes à la main. Je n'avais pas le choix. Je pris mon envol...

_________________


Can you dig it sucker ?


Mon projet actuel :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant Lv.6
Habitant Lv.6
avatar


Féminin Age : 21
Inscrit le : 04/03/2012
Messages : 108

MessageSujet: Re: Un éternel jour   Mer 25 Avr 2012 - 13:19

    Salut !

    Un rapide commentaire que j'approfondirai plus tard si tu le désires : beaucoup de fautes qui gâchent la lecture. Il y a également une concordance des temps qui n'est pas vraiment respectée tout le temps, ainsi qu'une utilisation un peu maladroite à mon sens...

    Enfin - très rapide, je t'avais dit -, par rapport à Matin Brun, je trouve le style trop "roman", avec des mots trop recherchés. Le style du livre original consiste en sa familiarité, et je n'ai pas retrouvé ce caractère dans ton texte.

    Voilà !
    Morwen.

_________________


Attention paske c'est grand - c'est MOUA vu par Kouett La Grenouille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Modérateur
avatar


Masculin Age : 22
Inscrit le : 20/09/2010
Messages : 4421

MessageSujet: Re: Un éternel jour   Mer 25 Avr 2012 - 16:36

Citation :
beaucoup de fautes qui gâchent la lecture.

Oui, en me relisant maintenant, je saignes des yeux en les voyant, mais j'avais pas eu le temps de les corriger sur le moment.

Merci quand même x)

_________________


Can you dig it sucker ?


Mon projet actuel :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vache Folle
Vache Folle
avatar


Masculin Age : 22
Inscrit le : 22/05/2010
Messages : 3004

MessageSujet: Re: Un éternel jour   Ven 25 Mai 2012 - 6:40

J'ai bien aimé la fin, assez surprenant. :3
Sinon j'reconnais bien la ton style, tu écris bien mais tu as tendance à surcharger tes descriptions. Le rythme binaire dégagé par les répétitions de l'adjectif "et" pourrait être bien utilisé mais là ça passe bof. :s
""Plus beige la vie" " LA JERRY GOLAY.
Après j'ai pas lu le roman original donc je ferma ma gueule. happy

_________________

Phrase trop dark du genre "la mort c'est mieux que la vie" .

Mon blog:
Lien

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maire Lv.9
Maire Lv.9
avatar


Masculin Age : 19
Inscrit le : 05/08/2011
Messages : 355

MessageSujet: Re: Un éternel jour   Ven 25 Mai 2012 - 7:54

Encore un jour et c'était un nécropost Barvache x)

Sinon j'aime beaucoup, surtout la fin.

_________________


Spoiler:
 


Clique ici pour gagner un bonbon et un cookie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Modérateur
avatar


Masculin Age : 22
Inscrit le : 20/09/2010
Messages : 4421

MessageSujet: Re: Un éternel jour   Ven 25 Mai 2012 - 15:47

Pas grave, je l'autorise à nécroposter vu qu'il m'apporte une critique constructive =D

Ce texte m'a valu 13/20 au fait =)

_________________


Can you dig it sucker ?


Mon projet actuel :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un éternel jour   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un éternel jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu]Mis a jour impossible avec Antivir
» Spécial réveillon du jour de l'An
» Attention : Fausse mise à jour qui cache un cheval de Troie !
» Mises à jour des logiciels du pack
» antivir périmé, mise à jour KO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Maker VX :: Créations :: Récits et histoires-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit